SPO-GLF-USL-LPGA-LOTTE-CHAMPIONSHIP-PRESENTED-BY-HERSHEY---ROUND

Crédit : AFP

Golf

La LPGA oblige ses joueuses à se rhabiller avec son nouveau code vestimentaire

Publié | Mis à jour

La LPGA se retrouve dans la controverse après l’instauration d’un nouveau code vestimentaire interdisant à ses joueuses le port de vêtements révélateurs, de décolletés plongeants ou encore de leggings sur le terrain.

Ce nouveau règlement, qui entrait en vigueur le 17 juillet, a reçu un très mauvais accueil au sein de la presse internationale, avec l’influent magazine Teen Vogue accusant le circuit de stigmatiser les femmes selon leur tenue.

Un courriel envoyé le 2 juillet dernier par la présidente des joueuses de la LPGA, Vicki Goetze-Ackerman, fait la nomenclature des nouvelles règles vestimentaires auxquelles les membres du circuit devront dorénavant se plier.

Les joueuses ne pourront donc plus se vêtir de débardeurs sans collet, de décolletés trop plongeants, de leggings (sauf s’ils sont portés sous une jupe-short ou des bermudas), de vêtements d’entraînement ou encore de jeans. Les jupes, jupes-shorts ou shorts devront être d’une longueur jugée appropriée, soit de façon à ce qu’on n’aperçoive pas les fesses de la joueuse en tout temps, y compris lorsqu’elle est accroupie.

Une mesure exige également des joueuses une tenue «appropriée» et «professionnelle» lors d’événements hors parcours organisés par la LPGA.

Selon le Golf Digest, une première violation du règlement entraînera une amende de 1000 $. Celle-ci doublera pour chaque violation subséquente.

La directrice des communications de la LPGA a expliqué ce nouveau code vestimentaire au Golf Digest en notant que celui-ci «demandait aux joueuses de se présenter de manière professionnelle afin de refléter une image positive du sport».

Des critiques, comme l’ancien golfeur du circuit européen Matt Blackey, ont répliqué que ce nouveau code n’aiderait en rien à populariser le golf.