Crédit : Ben Pelosse / JdeM

LNH

Trevor van Riemsdyk rejoint le clan des anciens Blackhawks chez les Hurricanes

Publié | Mis à jour

Le défenseur Trevor van Riemsdyk a bien hâte d’amorcer sa première saison avec les Hurricanes de la Caroline, lui qui retrouvera plusieurs visages familiers.

Les Hurricanes misent sur plusieurs anciens des Blackhawks de Chicago, ce qui aidera assurément l’Américain à s’adapter à son nouvel environnement.

Joakim Nordstrom, Teuvo Teravainen, Scott Darling, Marcus Kruger et Klas Dahlbeck ont tous porté les couleurs des Hawks au cours des dernières années.

«J’ai été le cochambreur de Teuvo à ma première année à Chicago et celui de Brett [Pesce] dans les rangs universitaires, a expliqué l’arrière au NHL.com. C’est un gars super avec qui j’adorais jouer et c’est bien de le retrouver. Connaître plusieurs joueurs rendra l’expérience encore plus agréable.»

Un jeune vétéran

Van Riemsdyk n’est âgé que de 25 ans, mais il sera l’un des défenseurs les plus âgés chez les Hurricanes. Une situation bien différente de celle qu’il a vécue à Chicago.

«J’ai adoré les années que j’ai passées à Chicago, a-t-il mentionné. Ils m’ont donné ma première chance. Nous avons gagné la coupe en 2015 et j’ai pu y contribuer un peu, alors j’ai vraiment aimé mon expérience là-bas, mais j’ai très hâte de relever mon prochain défi en Caroline.»

«L’équipe est vraiment différente à Chicago, où ils ont des gars avec beaucoup d’expérience, alors qu’en Caroline, ils ont beaucoup de bons jeunes joueurs comme Pesce, Faulk, Slavin, Hanifin et plusieurs autres. Je suis très content de me joindre à ce groupe.»

Le frère de l’ailier des Maple Leafs de Toronto James van Riemsdyk a vécu un été chargé. Il a d’abord été sélectionné par les Golden Knights de Vegas pendant le repêchage d’expansion, avant d’être échangé aux Hurricanes. Il n’a cependant pas été surpris lorsqu’il a appris qu’il changeait d’organisation pour une deuxième fois en quelques jours.

«Lorsque tu vois une équipe choisir autant de défenseurs, tu sais qu’ils vont devoir faire des transactions», a-t-il souligné.