Boxe

Après McGregor, Mayweather s’arrêtera pour de bon

Agence France-Presse

Publié | Mis à jour

L'Américain Floyd Mayweather, sorti de sa retraite pour affronter l'Irlandais Conor McGregor, star des arts martiaux mixtes (MMA) le 26 août à Las Vegas (Nevada), a assuré mardi qu'il s'agirait du dernier combat de sa carrière.

"Faire un stage d'entraînement pour un combat, c'est dur, c'est mon dernier stage de ce type. Maintenant je sais au fond de moi que c'est mon dernier combat", a expliqué Mayweather lors d'une conférence de presse à Los Angeles.

"Je ne peux plus soumettre mon corps à tout cela, c'est vraiment exténuant", a poursuivi l'Américain, sacré champion dans cinq catégories de poids différentes et resté invaincu en 49 combats.

Mayweather, 40 ans, avait mis un terme à sa carrière en septembre 2015 après avoir signé sa 49e victoire et égalé le record d'invincibilité du légendaire Rocky Marciano.

"Je pense que c'était quelque chose que les gens voulaient vraiment voir", a-t-il déclaré pour justifier sa décision de remonter sur un ring.

Mayweather, surnommé "Money" ("argent") et "Pretty Boy" ("beau garçon"), est persuadé qu'il va remporter ce combat très attendu qui se déroulera selon les règles de la boxe, mais se méfie tout de même de son adversaire.

"C'est un professionnel, il n'a jamais perdu en restant debout, ses défaites (3 en MMA, NDLR) sont venues sur des techniques de sol. Je ne peux pas le sous-estimer, c'est un combattant difficile", a-t-il rappelé.

"Un seul coup peut changer une carrière. Quand deux guerriers montent sur un ring, tout est possible, comme on l'a vu il y a quelques jours quand un mec (l'Australien Jeff Horn, NDLR) qui a commencé la boxe à 18 ans a battu l'un des meilleurs boxeurs de l'histoire, Manny Pacquiao", a poursuivi Mayweather.

Il a par ailleurs assuré qu'il ne s'inquiétait pas du comportement de McGregor, habitué en MMA à donner notamment des coups de coude.

"Il y a un arbitre, c'est son boulot, je suis sûr qu'il sera vigilant et juste, mon boulot à moi est d'affronter le gars qui est en face de moi", a-t-il relevé.

Leonard Ellerbe, le directeur de Mayweather Promotions, a rappelé que le contrat signé entre les deux parties prévoyait, en cas d'infractions aux règles de la boxe, des sanctions financières pour McGregor.

"Cela n'arrivera pas, parce que cela pourrait lui coûter beaucoouuuuup d'argent", a-t-il assuré.