Canadiens

Bergevin convoitera-t-il Alzner?

Bergevin convoitera-t-il Alzner?

Renaud Lavoie

Publié 24 juin 2017
Mis à jour 24 juin 2017

On le sait, Marc Bergevin souhaite garder Andrei Markov dans le giron des Canadiens de Montréal, mais il y a un prix rattaché à sa signature.

Dans la vidéo, ci-dessus, Louis Jean et Renaud Lavoie discutent des dossiers chauds des Canadiens.

Le défenseur chevronné fêtera ses 39 ans au mois de décembre et il est à la recherche d'un contrat de deux ans.

Pourquoi ne pas accepter une entente d'une saison et voir s'il peut encore disputer une autre saison?

Selon mes informations, les Canadiens souhaitent que Markov prenne sa retraite dans l'uniforme Bleu-blanc-rouge.

Ils veulent absolument le revoir avec l'organisation.

Sauf que... Ils ne veulent pas être pris avec un contrat qui pénaliserait l'équipe, si jamais il devait prendre sa retraite avant sa dernière année du pacte.

Marc Bergevin convoitera-t-il Karl Alzner ?

Quoi qu’il en soit, le CH recherche des défenseurs et des joueurs de centre, mais Bergevin travaille entre autres à amener un arrière dans la métropole afin d’améliorer un peu la profondeur à la ligne bleue.

Un défenseur gaucher correspond au profil.

Karl Alzner, des Capitals de Washington, sera joueur autonome sans compensation le 1er juillet et pourrait voir ses droits cédés pour une période de négociation exclusive.

Mais il ne reste que quelques jours seulement.

D'après moi, si Alzner devenait joueur autonome, les Canadiens tenteraient d'obtenir ses services.

Il a 28 ans. Pariez que le Tricolore ne sera pas la seule formation qui tenterait de l'obtenir.

Il sera vraisemblablement très convoité, mais encore... à quel prix?

En terminant, un mot sur Alexander Radulov.

Mon collègue Louis Jean a parlé au DG des Penguins de Pittsburgh Jim Rutherford au sujet du Russe et l'intérêt est minime.

Puisque «Radu» demande six ans à 7 millions $, je doute que les «Pens» se tournent vers lui.

Les droits appartiennent aux Canadiens de toute façon, mais Rutherford fermera aussi la porte s'il ne baisse pas ses exigences.