Tennis

Félix Auger-Aliassime devance ses propres objectifs

TVA Sports / Andy Mailly-Pressoir

Publié | Mis à jour

En moins d’un an, les choses ont bien changé pour Félix Auger-Aliassime.

À pareille date l’an passé, Félix siégeait au 604e rang du classement ATP.  Au lendemain de sa victoire au tournoi de Lyon, c’est plutôt au 231e échelon que s’est retrouvée la jeune sensation du tennis canadien, lundi matin.

À 16 ans et 10 mois, le prodige québécois est devenu le septième plus jeune joueur de l’histoire à remporter un tournoi de catégorie Challenger, derrière un certain Rafael Nadal et devant nul autre que Novak Djokovic. Il ne l’avait pas vu venir celle-là.

 «C’était un objectif que je m’étais fixé dans les deux prochaines années. C’est arrivé plus vite que je pensais, a lancé lundi Auger-Aliassime lors d’un appel-conférence. Évidemment, c’est spécial de se trouver entre deux des plus grands joueurs de l’histoire du tennis. C’est extrêmement motivant.»

Auger-Aliassime n’est pas prêt d’oublier son aventure à Lyon. À sa grande surprise, le public lui a réservé un accueil chaleureux qui l’a motivé énormément.

«Une première, ça ne se remplace pas. Ce sont deux semaines que je n’oublierai jamais. La foule et ma famille étaient derrière moi.»

Un été chargé

Les célébrations seront toutefois de courte durée.

Dès demain, il s’attaquera au tournoi de Blois. Il y affrontera d’entrée de jeu le Français Gianni Mina (315e mondial). Puis, il aura du pain sur la planche dès son retour au pays.  Il disputera successivement les Challenger de Winnipeg (8-16 juillet), Gatineau (15-23 juillet) et Granby (22-30 juillet). Déjà, il s’est fixé de nouveaux objectifs.

«Je me rapproche des qualifications de Grand Chelem. Une qualification aux Internationaux des États-Unis ce serait bien. Finir parmi les 200 meilleurs joueurs mondiaux d’ici la fin de l’année, ce serait très bien.»

Éliminé au premier tour à Toronto l’an passé, Félix n’a pas encore reçu d’invitation formelle pour participer à la Coupe Rogers. Toutefois, il serait honoré de pouvoir disputer ce tournoi, ici, à la maison. 

«Je ne sais pas encore si je vais jouer, mais je serais content peu importe si c’est en qualifications ou en tableau principal. C’est une super belle occasion de jouer devant ma famille et mes fans.»

La Coupe Rogers se tiendra du 5 au 13 août prochain, au Stade Uniprix.