Boston Bruins v New York Islanders

Crédit : AFP

Canadiens

Les joueurs non protégés qui pourraient intéresser les Canadiens

Publié | Mis à jour

Le repêchage d’expansion de la LNH représente une occasion à saisir pour le directeur général des Canadiens Marc Bergevin afin d’améliorer sa formation, alors que plusieurs joueurs non protégés pourraient être obtenus par l’entremise d’une transaction avec les Golden Knights.  

Le Tricolore a fait écarquiller des yeux tout récemment en faisant l’acquisition du surdoué attaquant québécois Jonathan Drouin, mais il a par le fait même épuisé sa profondeur en défensive.

Son meilleur espoir, l’arrière Mikhail Sergachev a levé les feutres, tout comme le défenseur de 24 ans Nathan Beaulieu, qui a pris la direction de Buffalo. De plus, le Russe Nikita Nesterov ne sera vraisemblablement pas de retour avec l’équipe, lui qui ne recevra pas d’offre qualificative selon Sportsnet.

Résultat : les cinq défenseurs établis de l’équipe (Shea Weber, Jeff Petry, Alexei Emelin, Andrei Markov et Jordie Benn) sont âgés de 29 ans ou plus. Bergevin pourrait ainsi être enclin à injecter de la profondeur à sa ligne bleue en ciblant de jeunes jambes. Un défenseur tirant de la gauche serait préférable, sachant qu’Andrei Markov prendra bientôt sa retraite et que l’avenir d’Alexei Emelin est incertain. Inversement, le Tricolore est fixé à droite, Jeff Petry et Shea Weber étant sous contrat pour encore plusieurs saisons. 

Le grand architecte du bleu blanc rouge voudra bien entendu s’améliorer à la position névralgique de joueur de centre, possiblement la plus fragile de sa formation.

Et qui sait si des renforts ne deviendront pas nécessaires à l’aile droite dans l’éventualité où Alexander Radulov quitterait pour d’autres cieux.  

Le directeur général des Golden Knights George McPhee a la ferme intention de lancer une loterie à travers la ligue impliquant les joueurs exposés par les 30 autres équipes. Son message est clair : il est tout ouïe et on n’a qu’à passer par lui pour acquérir l’un d’eux.

Dans cette optique, voici les joueurs n’ayant pas été mis sous protection qui pourraient séduire l’état major des Canadiens.

Ryan Strome

Cet attaquant pouvant évoluer autant à l’aile qu’au centre a perdu de sa superbe après avoir connu une campagne de 50 points en 2014-2015. Ses habiletés offensives sont toutefois indéniables, sans oublier que son contrat de 2,5 millions pour encore un an représente un faible risque.

Eric Staal

Le colosse de 6’4 et 205 livres deviendrait immédiatement le meilleur centre des Canadiens, devant Phillip Danault. Staal a revendiqué en effet plus du double du nombre de buts du Québécois l’an dernier, inscrivant 28 filets. Ses 65 points le placent à deux maigres points du meilleur attaquant de la Sainte-Flanelle, Max Pacioretty.  

Qui plus est, Staal a paraphé l’été dernier une entente très raisonnable de 3,5 millions par année jusqu’en 2019 avec le Wild.  

Brock Nelson  

Ce centre imposant de 6 pieds 3 pouces et 206 livres n’a que 25 ans et a inscrit au moins 20 buts lors des trois dernières saisons.  Inutile de dire qu’il comblerait plusieurs besoins chez les Canadiens.

Pontus Aberg

Un Suédois de 23 ans aux feintes étourdissantes,  Aberg s’est fait un nom durant les dernières séries, notamment en se moquant sans vergogne du défenseur des Penguins Olli Määttä.

Après une saison faste de 31 buts et 52 points en 55 matchs dans la Ligue américaine, l’ailier droit semble déterminé à accepter un plus grand rôle dans la LNH l’an prochain.  

Nate Schmidt

Voilà un défenseur méconnu, mais ô combien efficace qui pourrait échapper au radar de plusieurs formations. Schmidt arrive au troisième rang des arrières des Capitals selon les indices de possession de rondelle et a tout de même amassé 17 points en 60 matchs dans un rôle restreint, sans obtenir la moindre chance en avantage numérique.

Mieux encore : aucun défenseur des Caps – minimum 20 matchs joués  –  ne présente un meilleur ratio de buts pour versus buts contre à forces égales (65,6%).  

Futur joueur autonome avec compensation, Schmidt peut être mis sous contrat par les Golden Knights durant leur fenêtre exclusive pour parapher des ententes  (du 18 au 20 juin), avant d’être refilé à une autre équipe.   

Calvin de Haan

Cet excellent patineur est, à l’instar de Schmidt, un joueur autonome avec compensation pouvant fournir sa part de points à forces égales, comme en fait foi sa récolte de 25 points.

Xavier Ouellet

Le magazine The Hockey News décrit le Québécois de 23 ans comme un défenseur qui «excelle pour déplacer la rondelle».  

Jonathan Marchessault  

Marqueur de 30 buts inespéré, Marchessault figure sans contredit parmi les plus grandes aubaines de la LNH en vertu de son contrat de 750 000$ jusqu’en 2018.

Marco Scandella  

Il serait étonnant que le Wild n’ait pas conclu une entente avec les Golden Knights pour conserver les services de l’arrière montréalais, mais les Canadiens auraient manifesté de l’intérêt à son égard, selon le journaliste de Sportsnet Eric Engels.

Marc Méthot

Méthot a donné des ailes au défenseur Erik Karlsson pendant plusieurs années en lui donnant toute la liberté nécessaire pour s’aventurer loin dans la zone adverse. Voilà un défenseur gaucher sans grande faiblesse qui pourrait assumer de grandes responsabilités à la gauche de Shea Weber ou Jeff Petry, histoire d’alléger la charge de travail d’Andrei Markov.