Pittsburgh - Nashville

N'oublions pas Marc-André Fleury

N'oublions pas Marc-André Fleury

Patrick Lalime

Publié 12 juin 2017
Mis à jour 12 juin 2017

Je dois dire tout d'abord que je suis vraiment impressionné par Matt Murray.

Lorsque tu arrives dans la Ligue nationale de hockey en tant que jeune gardien de but et que tu gagnes, tu n'es pas trop conscient de ce qui se passe.

Mais de gagner une deuxième coupe Stanley consécutive en terminant avec deux blanchissages, de surcroît, il faut le faire. Je lui lève mon chapeau.

Cela dit, il ne faudrait surtout pas oublier Marc-André Fleury.

Il n'y aurait pas eu de coupe Stanley sans lui. Il a obtenu neuf victoires et a blanchi les Capitals de Washington lors du match no 7 au deuxième tour.

Par la suite, lorsqu'il a été remplacé par Murray, il n'a pas fait de vagues. Il représente la classe à l'état pur, de A à Z. C'est le coéquipier ultime.

Son directeur général l'a dit. Kristopher Letang l'a dit. Tous ses coéquipiers vous le diront. Il est aimé de tous et c'est une très belle carrière qui se termine pour lui à Pittsburgh.

Je suis content que ça se termine comme ça pour lui avec les Penguins. C'est le meilleur gardien de l'histoire de cette concession. Je lui souhaite le meilleur pour la suite de sa carrière.

Crosby, un des meilleurs de l'histoire

Sidney Crosby a encore une fois démontré qu'il faisait partie d'un groupe sélect.

Le capitaine des Penguins est l'un des meilleurs joueurs de l'histoire et mérite d'avoir sa place aux côtés des Mario Lemieux, Wayne Gretzky et cie.

Ce qui est le plus impressionnant de sa part, c'est son engagement, son attitude. Lorsque tu regardes Crosby, tu te dis qu'il ne perdra pas. Tu sais qu'il va gagner.

Lorsque tu as un leader comme lui au sein de ton équipe, c'est contagieux. Tous les joueurs doivent en donner un peu plus, sans quoi ils seront relégués aux oubliettes.

Ce qu'il a accompli jusqu'à maintenant... et ce qu'il continuera d'accomplir, c'est tout simplement remarquable.