Pittsburgh - Nashville

Gaudreau touché par le soutien de son public

Publié | Mis à jour

Frédérick Gaudreau a vécu des séries de rêve avec les Predators de Nashville.

Auteur de trois buts – dont deux gagnants – en huit matchs, le Bromontois de 24 ans ne s’imaginait pas porter les couleurs des Predators de Nashville en finale de la Coupe Stanley.

Toutefois, ce qui a particulièrement touché «Freddy Hockey», c’est le soutien du public tout au long de l’aventure, qui s’est terminée dimanche au match numéro six face aux Penguins de Pittsburgh.

«J’ai lu tous les messages qu’on m’a envoyés. Chacun d’eux m’a aidé à conserver une énergie positive et à apprécier mon expérience encore plus, a-t-il indiqué lundi à l’émission Destination coupe Stanley, à TVA Sports.

En finale, il ne pouvait y avoir qu’un vainqueur. Mais l’histoire des Predators, dernière équipe repêchée dans l’Ouest pour atteindre les séries, rappelle que tout est possible au tournoi printanier.

«La défaite est dure à avaler. Notre saison s’est terminée d’un coup, a avoué Gaudreau. En même temps, je regarde l’année qui vient de passer et je suis content de ce que j’ai vécu.»

Chose certaine, les partisans des Predators ont certainement retenu l’attention avec les nombreuses festivités et rassemblements autour de l’amphithéâtre.

«Jouer dans une ambiance électrisante comme Nashville et le Bridgestone Arena c’est spécial. C’est après les matchs avec ma famille que je réalisais ce qui se passait.»

Écoutez l’entrevue avec Dave Morissette dans la vidéo, ci-dessus.