SPO-2017-NHL-STANLEY-CUP-FINAL---GAME-ONE

Crédit : AFP

Pittsburgh - Nashville

Une contribution déficiente pour les défenseurs des Penguins

Publié | Mis à jour

La brigade défensive des Penguins de Pittsburgh a beau en surprendre plus d’un en l’absence de Kristopher Letang, elle aurait bien eu besoin de ses services pour stimuler sa contribution en attaque, lundi soir.

Aucun des six défenseurs des champions en titre de la Coupe Stanley n’est parvenu à mettre Pekka Rinne à l’épreuve. En fait, le seul tir cadré des locaux décoché depuis la ligne bleue a été l’œuvre d’Evgeni Malkin. Un lancer qui a permis à l’attaquant russe d’ouvrir la marque.

«Ils ont fait du bon travail pour couper les lignes de tir, a indiqué Trevor Daley. On n’a pas fait suffisamment d’efforts pour contourner ces lignes.»

«On sait comment envoyer des rondelles au filet. On l’a déjà fait. C’est assurément un aspect du jeu que nous devrons améliorer lors de la prochaine rencontre», a-t-il poursuivi.

Couverture agressive

Et puisque les Predators de Nashville n’ont eu qu’à bloquer cinq tentatives de tir des défenseurs des Penguins, on peut se demander si ces derniers n’ont pas craint de causer un rebond favorable à leur adversaire en voyant l’une de leurs frappes dévier sur une jambière.

«Ils sont très agressifs quand vient le temps de couvrir les pointes. L’une des solutions consiste possiblement à éviter le couvreur en tirant à côté du filet ou en renvoyant la rondelle profondément dans leur territoire pour permettre à nos attaquants de poursuivre l’échec avant», a indiqué Ron Hainsey.

S’installer convenablement en zone ennemie pourrait également se révéler une belle piste de solution.

«Ils nous ont rendu la vie dure en entrée de zone. Ils ont fait du bon travail pour garder la rondelle loin de Pekka Rinne», a fait remarquer Daley.

En fait, à ce niveau, les Predators ont été parfaits pendant 37 minutes.