Pittsburgh - Nashville

Tous les projecteurs sont sur Frédérick Gaudreau

Publié | Mis à jour

En inscrivant le premier but de sa carrière dans la LNH lundi lors du match inaugural de la finale de la Coupe Stanley, Frédérick Gaudreau a attiré tous les projecteurs dans sa direction.

Jamais repêché, l’attaquant québécois a semé l’hystérie au banc des Predators lundi en créant l’égalité 3-3 en troisième période contre les Penguins. Et même si le résultat du match n’a pas été à l’avantage de son équipe, Gaudreau était heureux d’avoir finalement brisé la glace, mais surtout, de l'avoir fait devant ses parents, qui avaient fait le voyage.

«Mes parents m’ont serré dans leurs bras et m’ont dit comment ils étaient fiers, raconte-t-il. De pouvoir partager ce moment avec eux après le match, c’était vraiment spécial. Ils ont été là du début à la fin pour moi, c’est eux qui m’ont permis de croire en moi et en mon rêve.»

Les parents de Frédérick Gaudreau n’étaient pas les seuls à être fiers de lui et du travail accompli. Son coéquipier Colton Sissons, avec qui il a aussi évolué dans les rangs mineurs du côté de Milwaukee, ne tarit pas d’éloges à l’endroit de son ami.

«Il est l’un des meilleurs coéquipiers que j’ai eus. Il est si modeste et calme. Il a eu du succès partout où il est passé alors ce n’est pas étonnant de le voir performer de la sorte, même dans un contexte comme la finale d’Association de l’Ouest ou la finale de la Coupe Stanley», a mentionné l’attaquant des Predators.

La veille, l'entraîneur Peter Laviolette avait souligné l’excellence du travail du produit des Cataractes de Shawinigan lors de sa conférence de presse d’après-match.

Gaudreau et les Predators voudront venger leur échec de lundi dès mercredi lors du deuxième match de la série. C’est un rendez-vous à TVA Sports à compter de 20 h.