Anaheim - Nashville

Lourde perte pour les Predators

Publié | Mis à jour

Alors qu'ils sont engagés dans une lutte face aux Ducks d’Anaheim en finale de l’Association de l’Ouest, les Predators de Nashville ont annoncé vendredi que leur joueur-vedette Ryan Johansen devra rater le reste des séries éliminatoires en raison d’une blessure à la cuisse gauche.

Le joueur de centre s’est blessé lors du quatrième duel de la série, jeudi. Il a subi une intervention chirurgicale d’urgence. Il devrait rater de deux à trois mois d’activités.

L’athlète de 24 ans a cumulé 13 points, dont trois buts, en 14 parties lors des séries éliminatoires. Il avait amassé 61 points en 82 rencontres, lors de la saison régulière.

Une preuve de caractère

Avec cette absence, la formation du Tennessee devra faire preuve de caractère si elle désire atteindre la finale de la Coupe Stanley. Elle y est parvenue dans le quatrième match, en revenant de l’arrière, mais un bond favorable aura permis aux Ducks de l’emporter au compte de 3-2 en prolongation.

L’équipe californienne a ainsi nivelé la série 2-2 grâce au but de Corey Perry, dont le tir a dévié sur le bâton de P.K. Subban.

Ce dernier avait aidé les siens à revenir dans le match au dernier tiers avec son deuxième filet des éliminatoires. Filip Forsberg a ensuite touché la cible avec 34,5 secondes à faire en troisième, soulevant la foule du Bridgestone Arena.

Des Predators confiants

Malgré ce résultat et l’absence de Johansen, l’ancien du Canadien de Montréal a tout de même aimé ce qu’il a vu de son équipe en troisième période.

«Nous avons effectué du bon travail pour revenir de l’arrière, a mentionné Subban au NHL.com. Nous avons eu l’opportunité d’amener la rencontre en prolongation, mais malheureusement, un bond malchanceux a fait la différence. Nous tournons la page et nous serons prêts pour le prochain match.»

Subban a donné du crédit aux Ducks, qui jouent de l’excellent hockey depuis le début de la confrontation. Il se dit toutefois confiant pour la suite des choses.

«Ils forment une très bonne équipe alors nous savons que tous les matchs seront une véritable guerre, a-t-il dit. S’il y a quelque chose de positif à retenir de ce match, c’est que lorsque nous jouons comme nous en sommes capables, personne ne peut nous arrêter. Nous avons été en mesure de revenir dans la rencontre en troisième et nous donner une chance de gagner.»

«Lorsque tu envoies des rondelles au filet, de bonnes choses surviennent, et c’est ce qu’ils ont fait. La rondelle a dévié sur mon bâton. C’est difficile à encaisser.»

Dans le camp des Ducks, on a insisté sur le fait de connaître un bon départ et cela s’est avéré payant.

«Tu regardes cette période et c’est exactement comment nous voulons jouer [...] Et allouer seulement un ou deux tirs en première période et retraiter au vestiaire avec une avance de 1-0, ce fut énorme pour nous et ça nous a donné beaucoup de ''momentum''.»

Le cinquième duel sera présenté samedi en Californie.