Nashville Predators v Anaheim Ducks - Game Two

Crédit : AFP

Anaheim - Nashville

L’avenir du hockey!

L’avenir du hockey!

Michel Godbout

Publié 19 mai
Mis à jour 19 mai

La série entre Nashville et Anaheim est tout simplement enlevante. Non seulement nous donne-t-elle du hockey de grande qualité, elle nous offre une vitrine sur l'avenir du hockey professionnel.

Il appert que cet avenir passe par des défenseurs offensifs. Autant du côté des Predators que des Ducks, les défenseurs ont un grand mot à dire sur la production offensive de leur équipe.

Presque trop en fait, car leur apport cache les lacunes de plusieurs attaquants!

Chez les Predators, c'est flagrant. Avec l'avantage d'un homme, ce sont trois défenseurs qui sont les meilleurs pointeurs de Nashville (Subban, Josi et Ellis). C'est également Josi et Ellis qui tirent le plus fréquemment au but.

Je pourrais vous sortir un assortiment de statistiques pour illustrer davantage les performances offensives des défenseurs des deux équipes, mais entendons-nous sur un fait bien réel: le système du défenseur porté vers l'attaque est drôlement efficace.

Et pour être bien honnête, ce type de hockey est plutôt rafraîchissant. Un style qu'on ne voyait que trop rarement depuis plusieurs saisons.

Avoir plus d'un défenseur capable de transporter la rondelle en zone adverse ou effectuer un bon tir de la ligne bleue qui se rend au filet, ça donne toute une autre dimension au spectacle.

Il y aura toujours de l'espace pour des défenseurs défensifs, mais je crois que plusieurs équipes éliminées vont vouloir plagier le style des Predators et des Ducks et faire plus de place aux défenseurs offensifs.

Le hic, c'est qu'ils ne doivent pas oublier qu'à la base, il faut défendre!

Mais à ce chapitre, les défenseurs de Nashville et d’Anaheim font bien leurs devoirs.

Revenir avec Fleury

La réponse viendra vendredi soir, mais je crois sincèrement que Marc-André Fleury a plus que mérité la chance de reprendre son filet.

Il connaît les meilleures séries de sa carrière et en plus, il est une des raisons principales que les Penguins jouent encore en mai.

L'an dernier, il avait remplacé Matt Murray à la suite d’une contre-performance de ce dernier, mais Murray avait repris son filet au match suivant, car il le méritait.

Je comprends par contre que la décision est difficile. Murray, après tout, représente l'avenir à Pittsburgh et il a quand même mené les siens aux grands honneurs l'an dernier. Mais le fait qu'il n'a joué que deux périodes en trois semaines doit aussi être pris en considération.

Toutefois, le facteur qui pourrait faire pencher la balance en faveur de Fleury, ce sont ses coéquipiers avec qui il a remporté sa première Coupe Stanley. Eux, ils aimeraient bien voir Fleury renouer avec le succès.

On verra bien!