Crédit : JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Boxe

Artur Beterbiev viendra peut-être à Québec

Publié | Mis à jour

C’est maintenant signé et officiel, Artur Beterbiev affrontera l’Allemand Enrico Koelling avec le titre d’aspirant obligatoire IBF chez les mi-lourds. Ce qui est moins officiel, c’est qu’il pourrait se battre à Québec, au Centre Vidéotron, le 29 juillet.

Ou peut-être pas...

Beterbiev (11-0-0, 11 K.-O.) a confirmé qu’il avait apposé sa griffe au bas du contrat de l’IBF pour cet affrontement, via les médias sociaux. Il a précisé que la date et le lieu pourraient être appelés à changer.

«Il n’y a rien à interpréter, Artur a dit ce qu’on lui a demandé de confirmer. Ce qui est coulé dans le béton, c’est qu’il va se battre contre Koelling (23-1-0, 6 K.-O.) et qu’il va se battre pour la qualification pour devenir aspirant obligatoire IBF. Ce qui n’est pas coulé dans le béton, c’est la date et l’endroit», a spécifié le promoteur Yvon Michel pour éviter toute confusion.

«Il a été très transparent. Il avait une date butoir, qui était hier [jeudi] à 17 h pour signer son contrat et il l’a fait. Dans le contrat, il est écrit que le combat aura lieu le 29 juillet ou une autre date à être déterminée par la télé américaine. Il a seulement dit ce qui était prévu à son entente. Le 29, c’est la date limite.

«Il fallait donner une date et un lieu à l’IBF. On a juste pris cette date et ce lieu, qui étaient plus faciles, car nos partenaires sont Gestev et le Centre Vidéotron», a-t-il ajouté.

Réponse d’ici vendredi

Toujours selon Michel, la télé américaine fournira une date et, en fonction de cette date, le lieu du combat, qu’il soit à Québec, Montréal ou ailleurs, sera confirmé d’ici vendredi prochain au plus tard.

«Tout va dépendre de la disponibilité des amphithéâtres, en fonction des contraintes que la télé américaine va nous donner», a-t-il dit.

Le titre IBF des mi-lourds est détenu par Andre Ward (31-0-0, 15 K.-O.), mais celui-ci sera opposé au Russe Sergey Kovalev (30-0-1, 26 K.-O.), le 17 juin à Las Vegas. Beterbiev est actuellement classé deuxième aspirant, tandis que Koelling est classé cinquième.

Problèmes légaux

Foi de Michel, la dispute légale entre le groupe GYM et Beterbiev sur les termes du contrat qui les lie n’affectera en rien la tenue du prochain combat de celui qui demeure son poulain.

«Artur croit que son contrat est terminé et il demande à la justice de confirmer. Nous avons des prétentions contraires et on a décidé d’aller de l’avant de toute façon parce que c’est extrêmement important pour lui de livrer ce combat-là.»

«Si un juge rend un jugement en sa faveur, on aura fait notre travail d’amener Artur au plus loin où on pouvait l’amener.

«Si, au contraire, c’est en notre faveur, Artur est protégé de toutes les façons. S’il avait manqué cette opportunité de se battre en combat éliminatoire, ça aurait pu prendre du temps avant que ça revienne. Il est protégé d’un côté comme de l’autre», a-t-il expliqué.