Crédit : JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Boxe

Patience récompensée pour Custio Clayton

Publié | Mis à jour

Lorsqu’un jeune boxeur amorce sa carrière chez les professionnels, il doit parfois faire preuve de patience afin d’atteindre ses premiers objectifs. C’est le défi auquel Custio Clayton a été confronté durant les derniers mois.

Le boxeur du Groupe Yvon Michel (GYM) souhaitait remporter son premier titre mineur dès sa deuxième année d’action, mais il s’est rendu compte qu’il prenait ses désirs pour la réalité.

Toutefois, son attente pourrait être récompensée le 3 juin quand il aura la chance de mettre la main sur les ceintures WBC Continental et IBF International des mi-moyens (147 lb).

«Je patiente pour cette opportunité depuis un an. Je suis content que ça arrive enfin, a expliqué Clayton [11-0-0, 9 K.-O.] lors de l’annonce de la sous-carte du gala de GYM, jeudi, au Casino de Montréal. Au cours de cette période, j’ai appris que même si tu as un plan en tête, plusieurs choses peuvent survenir avant d’obtenir ce que tu souhaites.»

Il n’y a qu’un obstacle entre lui et ses deux premiers titres professionnels: le Mexicain Oscar Cortez (26-2-0, 14 K.-O.).

«Je ne le connais pas beaucoup, mais je m’attends à ce qu’il dure longtemps, a indiqué Clayton. Par contre, je ne veux pas le sous-estimer.»

«Je veux gagner avec une belle performance. Si le knock-out arrive, ce sera tant mieux.»

Étant donné qu’il sera le dernier combat avant le programme principal de la soirée, il aura probablement la chance de se produire devant les dirigeants du réseau américain Showtime. Avec une performance à la hauteur de ses habiletés, Clayton pourrait laisser une carte de visite intéressante.

Toujours en attente du SPVM

Au début du mois d’avril, Clayton a été arrêté au moment où il circulait dans l’arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve.

Selon le pugiliste, il a été victime de profilage racial. Il a d’ailleurs mis des avocats sur le dossier afin d’entreprendre certaines démarches judiciaires et de faire la lumière sur les agissements des deux policières l’ayant interpellé.

«On est en train de regarder ce que nous allons faire, a commenté Clayton. J’aimerais simplement avoir des excuses de leur part. [...] Elles m’ont accusé de quelque chose que je n’ai pas fait.»

Il décidera dans les prochaines semaines s’il poursuivra ou non le Service de police de la Ville de Montréal dans cette histoire.

Zewski et la rouille

Lors de la carte du 3 juin, on assistera aussi au retour de Mikaël Zewski (27-1-0, 21 K.-O.), de retour après une absence de 18 mois.

«C’est sûr que je serai un peu rouillé, a dit le pugiliste de 28 ans qui se mesurera à Christian Ariel Lopez [22-4-1, 13 K.-O.]. Je vais commencer le combat tranquillement afin de retrouver mes repères et mon rythme.»

Cette semaine, il a signé un contrat d’un combat avec GYM pour pouvoir se battre en sous-carte du choc Stevenson-Fonfara. Toutefois, il négocie déjà pour une entente à long terme avec le promoteur québécois.

Après avoir subi une fracture du nez pendant un affrontement à l’entraînement, Michaël Gadbois a dû déclarer forfait pour sa présence sur la carte du 3 juin. Un total de sept duels sera tout de même à l’affiche pendant cette soirée.