Coupe Memorial 2017

Coupe Memorial: les Spitfires seront-ils prêts ou rouillés?

Publié | Mis à jour

Après 44 journées stationnés de force dans les hangars, les Spitfires de Windsor reprendront du service vendredi soir. Seront-ils prêts à défendre leur territoire ou devront-ils subir un traitement antirouille?

Une chose est certaine : l’entraîneur-chef Rocky Thompson s’est assuré que le moteur ne s’encrasserait pas au fil des six dernières semaines. Il a fait subir un entraînement quasi militaire à ses protégés, éliminés en sept matchs par les Knights de London dès le premier tour des séries menant à la coupe Robertson.

Plusieurs d’entre eux ont avoué n’avoir jamais autant sué de leur existence. Il ne s’agissait pas d’une punition, mais d’une préparation intensive pour rivaliser face aux champions de chacune des trois ligues du pays.

«Ça n’a pas été facile de perdre contre London. C’était une défaite crève-cœur, a relaté l’entraîneur-chef des Spitfires en marge du tournoi national. Croyez-le ou non, nous formons une meilleure équipe maintenant. Nous avons grandi de cette expérience et de cet échec en apprenant sur nous-mêmes.»

«Ce qui ne tue pas rend plus fort, dit-on, a-t-il enchaîné en philosophe. Nous sommes indéniablement plus forts. Nous avons très hâte de commencer ce tournoi. Les gars sont très excités. [...] Nous avons vécu des émotions en montagnes russes depuis un mois.. Nous nous sommes préparés mentalement. Nous devons maintenant traduire cette préparation en une performance positive.»

Formation complète

Dans les dernières éditions du tournoi, l’équipe hôtesse a souvent trébuché dans son parcours éliminatoire. Il n’y a qu’à penser aux Cataractes de Shawinigan en 2012. Les Saguenéens de Chicoutimi les avaient éliminés en sept matchs en quart de finale.

La troupe d’Éric Veilleux était passée par toute la gamme des émotions durant un mois avant de s’incliner devant les Oil Kings d’Edmonton en lever de rideau du tournoi au Centre Bionest. Elle était ensuite passée par le match de bris d’égalité avant de soulever le trophée.

Malgré leur longue période d’inactivité, les Sea Dogs s’attendent à ce que les Spitfires fassent ronronner leur moteur dès la première minute.

Pour l’une des rares fois de la saison, Thompson comptera sur une équipe complète. Le défenseur grand format qui est la propriété des Jets de Winnipeg, Logan Stanley, sera à son poste. Il a guéri d’une blessure à un genou subie en janvier.