Coupe Memorial 2017

Coupe Memorial: des Sea Dogs assoiffés

Publié | Mis à jour

Place aux choses sérieuses dès vendredi soir au WFCU Center. Les Sea Dogs de Saint John attendent ce moment avec impatience depuis une dizaine de jours, alors que les Spitfires de Windsor en ont entendu parler toute l’année. Ces deux équipes cherchent à entamer le tournoi de la Coupe Memorial en force.

Le match entre les deux équipes sera présenté sur les ondes de TVA Sports 2, dès 19h.

Les représentants de la LHJMQ se sont familiarisés avec leur nouvel environnement, jeudi matin, lors d’un entraînement intensif de plus d’une heure. Une séance durant laquelle la bonne humeur qui y régnait et la fébrilité étaient palpables. Ils ont ainsi chassé les papillons de leur estomac et les fourmis de leurs jambes. La confiance était au rendez-vous.

Vendredi soir, ils seront 20 irréductibles contre 6500 bruyants spectateurs appuyant l’équipe locale, éliminée dans la course de la Ligue de l’Ontario (OHL) il y a plus d’un mois. Danny Flynn et ses hommes connaissent l’enjeu de cette rencontre: récolter la première victoire le plus rapidement possible dans un tournoi de si courte durée.

«Il faut prendre ce match comme n’importe quel autre. Ils sont tous importants, a fait savoir le jeune Joseph Veleno, 17 ans, qui en est à sa première expérience au grand tournoi canadien. Il faut être parfaits et ne prendre aucune présence à la légère.»

Tout juste à ses côtés, Mathieu Joseph a répété la recette du succès durant le parcours éliminatoire du printemps. Lorsqu’il sautait sur la patinoire avec ses coéquipiers, c’était un match ultime. Membre de l’équipe nationale junior au récent Championnat du monde, il sait aussi que cette première victoire est primordiale.

«Il faut éviter de regarder trop loin. Notre concentration est entièrement sur les Spitfires. Nous formons une équipe confiante et mature. Il faut tout donner.»

Des loups inassouvis

Sans insulter quiconque à travers la planète LHJMQ, les «Loups de mer» ne se contenteront pas de la Coupe du Président. C’était une étape de leur grande mission. Ils salivent à l’idée de mettre le grappin sur la coupe Memorial, le trophée scintillant qui a officiellement défilé sous leurs yeux dans les jardins du parc Dieppe, en bordure de la rivière Detroit, jeudi après-midi.

«Nous n’avons pas encore complété le travail, a signalé le capitaine Spencer Smallman. Nous visons cette coupe.»

«Les gars sont encore affamés, a soutenu l’entraîneur-chef Flynn, en rappelant les grands moments de l’organisation. C’est un groupe qui a seulement une chance de réaliser son objectif. C’est un tournoi très relevé, le plus relevé depuis de nombreuses années. Après quatre rondes et le championnat de la LHJMQ, il faut remettre les compteurs à zéro.»

Ses hommes sont assoiffés, puisque bon nombre d’entre eux en sont à leurs derniers moments dans les rangs juniors. Terminer leur carrière dans la gloire amène donc une motivation supplémentaire.

«C’est notre objectif depuis le camp d’entraînement, a rappelé le vétéran Bokondji Imama, qui a montré une progression offensive surprenante cette saison. Nous sentons que c’est un grand événement d’envergure.»

«Nous sommes ici pour gagner, a ajouté l’espoir du Lightning de Tampa Bay. Si tout le monde fait son travail et se présente chaque match, tout ira bien.»

Tempête à prévoir

Les Sea Dogs savent pertinemment que le match d’ouverture ne sera pas une balade dans le parc. Les Spitfires ont essuyé les critiques en ville depuis plus d’un mois, eux qui ont subi l’élimination dès le premier tour des séries de l’OHL, le 4 avril.

Gonflés à bloc, ils seront aussi en mission pour prouver à leurs partisans qu’il ne s’agissait que d’une erreur de parcours. La formation des Maritimes veut traverser la tempête de la première période sans dégât.

Les Spitfires présentent une attaque diversifiée menée par Gabriel Vilardi et Jeremy Bracco, un espoir des Maple Leafs de Toronto. Avec Mikhail Sergachev et Logan Stanley, la brigade défensive est étanche devant Michael DiPietro, un gardien de 17 ans.

«C’est quand même un petit gardien, il faut exploiter ce détail, a confié le défenseur étoile des Sea Dogs, Thomas Chabot. Ça fait six semaines que cette équipe n’a pas joué. On verra si elle sera rouillée ou prête à nous affronter.»

Il y a fort à parier que l’intensité sera au rendez-vous.