Boxe

Les lundis matin douloureux d'Alvarez

Les lundis matin douloureux d'Alvarez

Andy Mailly-Pressoir

Publié 15 mai
Mis à jour 15 mai
Lundi matin, 9h.
 
Eleider Alvarez arrive au Centre sportif Rosemère pour son premier entraînement de la semaine.
 
Loin du ring, c'est ici qu'il retrouve sa petite famille 4 fois par semaine. 
 
Non, je ne parle pas de la «familia», pas de sa femme ou de sa fille.
 
Non, je fais plutôt référence aux boxeurs Oscar Rivas, Clovis Drolet et Marie-Ève Dicaire, tous dirigés par le préparateur physique Marc-André Wilson.
 
Alors que Jean Pascal s'entraîne en solo avec André Kulesza, Alvarez se prépare en groupe en vue du combat du 3 juin. Bienvenue au programme du lundi de la clinique Myologik. 
 
Au menu ce matin : abdominaux et bas du corps. Tout ça avec des exercices de pliométrie, un des ingrédients favoris de la recette de Marc-André Wilson. 
 
En gros, c'est une méthode d'entraînement qui utilise la force élastique des muscles pour augmenter la puissance et l'explosion. Des étirements rapides et des contractions maximales en utilisant le poids du corps comme charge principale. 
 
Plus vous êtes flexible, plus vous aurez de la facilité avec les exercices de pliométrie. 
 
Moins vous l'êtes, plus ce sera douloureux. 
 
C'est pour cette raison que je suis resté derrière la caméra aujourd'hui...
 
Depuis cinq ans, Marc-André et son équipe travaillent avec une belle brochette de sportifs. Une cinquantaine de joueurs de hockey dont Xavier Ouellet, Zachary Fucale, Francis Perron, Simon Després, mais aussi des dizaines de joueurs de football ainsi que des athlètes de compétition équestre font partie de leurs clients.