Boxe

Eleider Alvarez n’a pas le choix d’affronter Jean Pascal

Eleider Alvarez n’a pas le choix d’affronter Jean Pascal

Andy Mailly-Pressoir

Publié 04 mai 2017
Mis à jour 04 mai 2017

Si Eleider a accepté de se battre contre Jean Pascal en attendant un éventuel combat de championnat du monde contre Adonis Stevenson, c’est surtout pour l’argent.

Vous avez été impressionnés par la luxuriante Rolls-Royce d’Adonis, hier? On est ailleurs complètement quand on se rend chez Eleider. Adonis est riche, pas Eleider. Le Colombien habite seul dans un modeste 4 et demi, à Laval.

Il ne le cache pas. Il est très déçu de ne pas avoir son combat de championnat du monde. L’annonce du  combat du 3 juin l’a forcé à écourter ses vacances avec sa petite famille qui vit toujours en Colombie.

C’est Jean Pascal, lui-même, qui a appelé Alvarez pour lui proposer le combat. Si Eleider était partant, Mme Alvarez, elle, s’opposait au combat Alvarez-Pascal. La femme du boxeur espérait voir son mari passer plus de temps auprès de leur fille. En théorie, Alvarez ne devait pas remonter dans le ring avant le mois de septembre ou octobre.

Tant et aussi longtemps qu’Adonis sera champion du monde des mi-lourds, Eleider n’aura pas l’esprit tranquille.  Il ne peut pas obliger un boxeur qui ne veut pas l’affronter à se battre contre lui.

Son plus grand souhait serait qu’Adonis perde sa ceinture.

Là, il l’aurait son combat.