Boston - Ottawa

Toujours vivants

Publié | Mis à jour

Les Bruins de Boston n’ont pas dit leur dernier mot en remportant le cinquième match de la série les opposant aux Sénateurs d’Ottawa par le pointage de 3 à 2.

Mais les visiteurs, acculés au pied du mur, ont dû patienter jusqu’à la deuxième période de prolongation pour forcer la tenue d’une sixième rencontre qui aura lieu à Boston demain après-midi (15h).

Sean Kuraly, qui avait inscrit le but égalisateur, a tranché le débat à 10:19 minutes, après que les Sénateurs, eurent loupé leur chance de fermer les livres en temps réglementaire. Il s’agissait pour Kuraly de ses deux premiers buts dans la LNH !

Un but refusé

Deux punitions imposées aux visiteurs au cours des cinq dernières minutes de jeu en troisième période, l’une pour avoir retardé le match, et l’autre pour surnombre, auraient pu suffire aux Sénateurs pour mettre un terme au débat et envoyer les Bruins en vacances. À chaque fois, ils ont toutefois échoué.

Un peu plus tôt, Mike Hoffman, à la 11e minute de jeu, aurait pu jouer les héros, mais il a frappé le poteau.

En première période de prolongation, les Bruins avaient orchestré deux menaces, dont l’une a vu d’ailleurs la rondelle franchir la ligne rouge derrière Craig Anderson. Après révision, on a toutefois convenu que le gardien des Sénateurs avait été victime d’obstruction.

À peine une minute plus tard, les Bruins sont venus à quelques centimètres de gagner, mais l’intervention de Gabriel Pageau, qui a empêché la rondelle de pénétrer dans le filet, a sauvé les meubles pour les Sénateurs.

Stone, enfin

Après un début de match sans histoire, si ce n’est que l’équipe locale n’a pu profiter d’un premier avantage numérique à la troisième minute de jeu, les Sénateurs ont fait vibrer le Centre Canadian Tire lorsque Mark Stone a ouvert le pointage en mi-période.

Captant une passe parfaite de Mike Hoffman, Stone est parvenu seul devant le gardien Tuukka Rask qu’il a déjoué avec brio sur son revers.

L’attaquant des Sénateurs réussissait ainsi à marquer un premier but à ses 19 dernières rencontres.

Ce but a semblé déstabiliser des Bruins désespérés qui avaient pourtant bien amorcé la rencontre, comme il fallait s’y attendre.

Mais, pour la cinquième fois depuis le début de la série, l’équipe de Bruce Cassidy n’a pas été en mesure d’inscrire un but au cours de l’engagement initial.

Comme si ce n’était pas suffisant, les Bruins ont annoncé pendant l’entracte que la soirée de leur centre David Krejci, blessé, était déjà terminée.

Le vent tourne

Les Sénateurs ont, par la suite frappé à la vitesse de l’éclair, en doublant leur avance dès la 30e seconde de jeu du deuxième vingt, gracieuseté de Gabriel Pageau, qui a lui aussi profité d’une échappée pour déjouer la vigilance de Rask.

Clarke MacArthur a eu la chance, quelques minutes plus tard à la suite d’une passe parfaite de Derick Brassard, de porter le pointage à 3 à 0, mais il a raté la cible de peu.

Trop confiants les Sénateurs ? Sans doute. Les visiteurs ont en effet réussi à égaler la marque avec deux buts inscrits par David Pastrnak et Sean Kuraly.

Dans les deux cas, les Bruins ont profité de la vulnérabilité du duo de défenseurs des Sénateurs, Chris Wideman et son partenaire Ben Harpur pour exercer la pression sur Craig Anderson et le déjouer. Le gardien des Sénateurs a toutefois mal paru sur le deuxième but.