Boston Red Sox v Toronto Blue Jays

Crédit : AFP

Blue Jays

Les Blue Jays ne frappent plus

Publié | Mis à jour

Les Blue Jays de Toronto ne connaissent pas le début de saison escompté, comme en fait foi leur fiche de 3-12, la pire du baseball majeur. Une faible production offensive est certes le principal facteur pour expliquer ces déboires.

Les Jays montrent la quatrième pire moyenne au bâton parmi toutes les équipes, soit ,213. Ils revendiquent de plus la pire moyenne de présence sur les buts, c'est-à-dire ,276. Ils n’ont marqué que 45 points; seuls les Royals de Kansas City ont fait pire, avec 41.

Dans une défaite de 4-1 face aux Red Sox de Boston, jeudi, les grosses pointures de l’équipe ont été particulièrement inefficaces. Jose Bautista, récipiendaire de trois Bâtons d’argent en carrière, a été retiré sur des prises quatre fois en autant de présences officielles dans le rectangle des frappeurs.

«Je m’élance sur des lancers à l’extérieur de la zone des prises, a indiqué le voltigeur, jeudi, dans des propos repris par le quotidien "Toronto Sun". Je me suis surpris à tenter de deviner ce qui s’en venait à quelques reprises alors que je ne fais jamais cela, normalement.»

«Lorsque tu devrais être un élément important à l’attaque et que ce n’est pas le cas, ça ajoute du poids sur les épaules. Mais je dois trouver un moyen de m’en sortir.»

Disette imprévue

Bautista s’est contenté de six coups sûrs cette saison, sans être en mesure de cogner une longue balle. Il compte pourtant sept saisons consécutives avec au moins 20 circuits, dont trois de 40 ou plus.

«Il est dans une mauvaise séquence, a expliqué le gérant John Gibbons. Il n’a probablement jamais connu de séquence de la sorte. Mais il se bat. Personne ne veut s’en sortir plus que lui. Peut-être qu’un séjour à l’étranger lui fera du bien.»

La seule formation canadienne des ligues majeures tentera de relancer la machine lors d’une série de quatre rencontres face aux Angels de Los Angeles, qui devait commencer vendredi soir, en Californie.