Tennis

Françoise Abanda garde les Canadiennes à flot à la Fed Cup

Agence QMI / Julie Roy

Publié | Mis à jour

Françoise Abanda a procuré au Canada sa première victoire face au Kazakhstan samedi, au Stade Uniprix, en disposant de Yaroslava Shvedova en deux manches de 6-3 et 6-4.

Au terme de la première journée de cette rencontre de barrage pour le Groupe mondial II de la Fed Cup, les deux formations sont à égalité 1-1.

La Montréalaise de 20 ans, 186e au classement de la WTA, a rectifié le tir face aux Kazakhs qui en menaient un peu trop large au Stade Uniprix en début d’après-midi. Galvanisés par la victoire de Yulia Putintseva dans le premier duel de la journée, les partisans kazakhs semblaient beaucoup plus nombreux qu’ils ne l’étaient réellement dans cette foule de 1376 personnes.

Abanda en contrôle

Abanda a pris les choses en main dès son arrivée sur le terrain. Face à Shvedova, qui était pourtant la favorite en vertu de son 51e rang mondial, la Québécoise a laissé parler sa puissance et son tennis d’attaque pour s’imposer en 1 h 20 min.

«Je ne lui ai pas laissé beaucoup de temps pour créer des choses. J’ai joué du tennis assez agressif et je suis sortie en force pour finir ça en deux manches. Je suis contente d’avoir pu égaliser», a dit Abanda.

Très opportuniste, cette dernière a remporté quatre de ses six points de bris. Shvedova n’a réussi à convertir que deux de ses sept chances de briser. Au final, Abanda a réalisé 11 coups gagnants contre 14 pour la Kazakhe. Elle a toutefois commis moins d’erreurs que son adversaire, cumulant 20 fautes directes contre 32.

Andreescu surprend

Dans le premier duel de la journée, Bianca Andreescu a été épatante. Malgré la belle opposition qu’elle a offerte à Putintseva, 31e joueuse au monde, la Canadienne de 16 ans s’est inclinée en trois manches de 6-4, 4-6 et 6-4.

«C’est décevant, mais je me suis battue jusqu’à la fin et j’ai joué du très bon tennis. J’ai démontré que je pouvais jouer à ce niveau», a commenté Andreescu.

À sa deuxième présence en Fed Cup, la joueuse de Mississauga, 188e au monde, a effectivement prouvé qu’elle pouvait déjà tenir tête aux meilleures joueuses du circuit. Face à une adversaire coriace et plus expérimentée, Andreescu n’a souffert d’aucun complexe et a rapidement démontré toute l’étendue de son talent.
Très combative, l’Ontarienne a forcé Putintseva à se battre pour gagner chacun de ses points. La Kazakhe de 22 ans a d’ailleurs mis 57 minutes pour s’emparer de la manche initiale et de 2 h 43 min pour empocher la victoire.

«Au final, ça s’est décidé sur quelques points. Nous avons joué du tennis de haut niveau toutes les deux, mais à la fin j’étais fatiguée et je crois qu’elle le voulait plus que moi. Je devrai travailler mon endurance et ma façon de jouer les points importants», a indiqué la Canadienne, demi-finaliste aux derniers Internationaux d’Australie chez les juniors.

Avec 32 coups gagnants contre 10 pour la Kazakhe, Andreescu s’est imposée comme la meneuse sur le terrain. Toutefois, elle a aussi commis 56 fautes directes contre 26 pour Putintseva.

Andreescu et Abanda seront de retour en action dès dimanche au Stade Uniprix pour la conclusion de l’affrontement contre les Kazakhes.

Les duels de la Fed Cup seront diffusés à la chaîne TVA Sports 2, samedi dès 13 h, et dimanche à 12 h.