Montréal - New York

Canadiens: passer en mode solution

Canadiens: passer en mode solution

Patrick Lalime

Publié 21 avril
Mis à jour 21 avril

Les Canadiens sont maintenant au bord du gouffre. Et pour se sortir du bourbier dans lequel ils sont enlisés, les joueurs du Tricolore devront passer immédiatement en mode solution.

Le seul moyen pour le CH de parvenir à ses fins est de complètement chasser le négatif et de se concentrer sur le positif et sur l’opportunité qui se présente devant eux.

J’ai vécu ce genre de situation lorsque j’étais avec les Sénateurs. En 2003, nous tirions de l’arrière 3-1 dans la série face aux Devils en finale de l'Association de l'Est.

John Muckler, alors le directeur général, nous avait rappelé que tout le monde était essentiel, qu’il fallait être prêts à tout et que nous ne pouvions pas prendre de raccourcis si nous désirions l’emporter.

Muckler nous avait aussi parlé de l’importance d’une septième partie à domicile.

Nous avions remporté la cinquième partie à la maison puis nous avions ensuite vaincu les Devils chez eux pour forcer la tenue d’une septième partie, que nous avions malheureusement perdue 3-2 à la suite d’un but de Jeff Friesen à environ deux minutes avant la fin de la troisième période.

C’est la situation dans laquelle se retrouve le CH.

La seule façon que le Tricolore peut s’en sortir, je l’ai dit, c’est de ne regarder que le positif.

Il faut que Carey Price se sente comme s’il venait de réaliser trois jeux blancs consécutifs. Il faut que les attaquants aient l’impression qu’ils viennent tout juste de réussir un tour du chapeau.

C’est évidemment plus facile à dire qu’à faire et ceci s’acquiert avec l’expérience.

Territoire connu

Mais les hommes de Claude Julien l’ont emporté au Madison Square Garden et ont triomphé deux fois consécutives (match #2 et #3) contre les Rangers lors de cette série. Donc remporté la sixième partie dans la Grosse Pomme pour revenir à Montréal et éliminer les Rangers n’est pas un scénario qui sort directement d'Hollywood.

Maintenant, le CH doit repartir la machine. Il est normal d’être déçu après ce genre de défaite, mais la pire chose à faire est de rester frusté. Tu ne peux tout simplement pas te permettre. Il faut accepter la situation et partir en mode solution.

Les chances sont bonnes

Malgré tout, j’ai toujours l’impression que les chances des Canadiens de l’emporter sont bonnes. Ils doivent y aller un match à la fois. C’est cliché, mais c’est la seule façon d’aborder le tout.

C’est le moment de l’année où tu dois apprendre à bloquer tout ce qui se passe de négatif autour de toi. C’est également un moment ou l’esprit d’équipe est encore plus important. Les joueurs se rapprochent beaucoup.

Mais avant tout, la solution est dans le vestiaire. C’est aux joueurs du CH de la trouver.

(Propos recueillis par Alexandre Parent)