Destination Coupe Stanley

Canadiens : où est Alex Galchenyuk?

Publié | Mis à jour

Un seul joueur des Canadiens de Montréal n’a toujours aucune mise en échec au compteur en cinq matchs depuis le début de la série contre les Rangers : Alex Galchenyuk.

Cette série New York-Montréal est pourtant la plus robuste de toutes les confrontations de premier tour dans la LNH. À titre de comparaison, Paul Byron a frappé sept fois l’adversaire jeudi.

«Je le fais pour me mettre dans le match», a expliqué le petit attaquant à notre informateur Renaud Lavoie.

Certains diront que ce qui compte dans le cas du talentueux attaquant, ce sont les points. Or Galchenyuk n’a toujours pas fait bouger les cordages dans cette série et n’a tiré que trois fois à ses trois derniers matchs sur Henrik Lundqvist.

Claude Julien l’a pourtant utilisé sur des trios plus offensifs, en lui offrant Artturi Lehkonen et Andrew Shaw comme ailiers d’abord, puis Alexander Radulov ensuite, possiblement l’attaquant le plus dangereux des Canadiens dernièrement.

Ce qui inquiète le plus dans son cas, c’est sa compétitivité. L’attaquant n’a pas démontré la même hargne sur la patinoire que quelques-uns de ses coéquipiers.

Mais, comme Félix Séguin le rappelle, Galchenyuk est un joueur capable de changer l’allure d’un match avec un simple tir. Et il n’est pas trop tard pour lui.