Toronto - Washington

Les Leafs devront commencer les matchs à l’heure

Publié | Mis à jour

Les joueurs des Maple Leafs de Toronto ont pris la mauvaise habitude de concéder l’avance rapidement au cours des deux derniers matchs et après avoir vu un départ cahoteux leur coûter la victoire, mercredi, ils souhaitent régler le problème à l’occasion du cinquième duel de leur série contre les Capitals de Washington, vendredi.

Les hommes de l’entraîneur-chef Mike Babcock a dû jouer du hockey de rattrapage en voyant leurs rivaux prendre une avance de 4-1 en première période lors du quatrième affrontement et en dépit de beaux efforts de dernière minute, ils sont arrivés à court. Après un revers de 5-4, les voilà coincés avec une égalité de 2-2 dans la série et les Capitals détiennent à nouveau l’avantage de la glace.

«Il faut partir à temps et je pense qu’on doit être mieux préparé, a admis la recrue Auston Matthews au quotidien "Toronto Sun". Pour eux, c’était ce soir [mercredi] une question de vie ou de mort. On doit être prêt pour ce genre de rencontre et se présenter à l’heure. Il faut leur rendre la tâche plus difficile, être capable de contrôler davantage le jeu et remporter plus de batailles à un contre un. Cela nous permettra de changer le rythme de côté.»

D’une certaine manière, Babcock a corroboré les dires du patineur américain.

«Je crois qu’aujourd’hui, c’était la première fois que nous n’avions pas peur d’eux, a-t-il dit en évoquant les Capitals. Et ça, c’est probablement parce que notre niveau de compétition n’était pas assez élevé. Nous avons parlé beaucoup de l’allure du match avant de sauter sur la glace, mais on n’a pas saisi le message. Nous n’étions pas prêts et pas suffisamment bons.»

Éviter de se tirer dans le pied

Pour sa part, le gardien Frederik Andersen estime que les siens doivent s’éloigner des erreurs bêtes et se concentrer sur leur boulot. Il croit également pouvoir faire mieux, lui qui a d’ailleurs mal paru sur le but décisif - celui de T.J. Oshie – au troisième vingt.

«Ce ne fut pas ma meilleure performance, a déclaré l’auteur de 22 arrêts, mercredi. J’aurais aimé l’équipe encore plus et être fort quand l’adversaire a eu ses chances de marquer. Nous n’avons pas joué du tout à la mesure de notre talent et nous le savons.»