Crédit : AFP

NFL

Le cerveau d’Aaron Hernandez donné à la science

Publié | Mis à jour

Le cerveau de l’ancien ailier rapproché des Patriots de la Nouvelle-Angleterre Aaron Hernandez contribuera aux avancées de la science, puisque la famille du défunt a accepté jeudi de remettre l’organe aux chercheurs de l’Université de Boston.

Le centre de recherche sur l'encéphalopathie traumatique chronique recevra le cerveau, qu’il utilisera pour travailler sur les maladies dégénératives, selon la chaîne WCVB 5.

Hernandez s’est suicidé mercredi, dans sa cellule. L'ex-joueur de football avait écopé d'une peine de prison à vie pour un meurtre commis en 2013. Hernandez avait été acquitté la semaine passée pour un double homicide survenu en 2012.

De nombreuses recherches ont démontré une corrélation entre les commotions cérébrales subies par les joueurs de football et les maladies dégénératives. Le vice-président senior de la santé et de la sécurité de la NFL, Jeff Miller, avait par ailleurs concédé qu’un lien existait, en 2016.