Crédit : DIDIER DEBUSSCHERE/JOURNAL DE QUEBEC/AGENCE QMI

Cyclisme

Hugo Barrette veut dominer au sprint

Publié | Mis à jour

Après avoir terminé en deuxième position au keirin à la Coupe du Monde de 2017 en février dernier, Hugo Barrette souhaite désormais s’investir davantage dans le sprint individuel.

«C’est un plaisir pour moi d’aller vers le sprint, parce que c’est vraiment ce qu'il y a de plus prestigieux, a soutenu Barrette en entrevue téléphonique, jeudi. Le meilleur coureur sur piste en vélo est déterminé par celui qui gagne au sprint. Si tu l’emportes au sprint, tu es en quelque sorte le roi de la piste.»

Le Québécois voit son avenir en sprint d’un bon œil à la suite du top 10 mondial qu’il a réalisé la semaine dernière lors des Championnats du monde de cyclisme sur piste, à Hong Kong.

«Je suis vraiment satisfait, parce que j’ai démontré à tout le monde que je fais partie des meilleurs, avec seulement quelques mois d’entraînement. Je me permets de croire que d’ici quatre ans, je peux aller chercher une médaille ou même monter sur la plus haute marche du podium.»

L’accélération et la puissance

Selon l’athlète de 25 ans, la clé en sprint est la puissance et l’accélération. Il croit pouvoir se démarquer grâce à ses deux aspects.

«Ma grande force est mon accélération et c’est ce qui fait les grands champions présentement dans la discipline. On sait que j’ai l’une des meilleures accélérations au monde, donc je peux me concentrer sur certains détails techniques dès cette année.»

Barrette avait participé au keirin lors des Jeux olympiques de Rio en 2016 et avait terminé au 13e rang. Le cycliste pourrait toutefois délaisser cette discipline à l'avenir pour garder son énergie pour le sprint individuel.

«Si tu veux être le meilleur dans la discipline, tu ne peux pas aller te fatiguer dans une autre. Je dois faire un choix, mais si le keirin vient après le sprint, vous allez m’y voir. Si ce n’est pas le cas, je vais laisser tomber le keirin.»

Une année chargée

L’année s’annonce plutôt occupée pour l’athlète de Cap-aux-Meules avec les Mondiaux à Londres au mois de mars et les Jeux du Commonwealth qui auront lieu en Australie en avril.

Les Jeux du Commonwealth sont extrêmement importants en cyclisme, car toutes les puissances mondiales s’y retrouvent. C’est une bonne préparation en vue des Jeux olympiques de 2020 qui auront lieu à Tokyo.

«C’est vraiment important d’arriver là-bas en très grande forme et de montrer ce que j’ai dans le ventre pour prouver que je peux rivaliser avec les meilleurs. Si tu es capable de gagner les Jeux du Commonwealth, tu es capable de gagner les Jeux olympiques», a ajouté Barrette.

Le cycliste se dirigera vers le sud de la France au cours du prochain mois pour un camp d’entraînement.