LHJMQ Sea Dogs de Saint-Jean vs Remparts de Quebec au centre videotron

Crédit : Daniel Mallard/Agence QMI

Mikaël Lalancette

Déjà vu!

Déjà vu!

Mikaël Lalancette

Publié 20 avril
Mis à jour 20 avril

Je ne sais pas pour vous, mais quand je pense à la prochaine série entre les Sea Dogs de Saint-Jean et les Saguenéens de Chicoutimi, je crois revivre le duel éliminatoire de 2012!

D’un côté, la grosse machine des Sea Dogs, menée par Jonathan Huberdeau, Nathan Beaulieu, Tomas Jurco, Charlie Coyle, Zack Phillips et compagnie... Saint-Jean avait gagné la coupe Memorial l’année précédente. Les hommes de Gerard Gallant étaient arrivés en demi-finale frais et dispos, après des séries balayées contre les Screaming Eagles du Cap-Breton et le Drakkar de Baie-Comeau.

De l’autre, Chicoutimi avait mis fin à une séquence noire de cinq ans sans série gagnée (5-20) en disposant du Titan d’Acadie-Bathurst au premier tour des séries. Puis, coup de théâtre, en quarts de finale, les Saguenéens avaient éliminé l’équipe hôtesse du tournoi de la Coupe Memorial, les Cataractes de Shawinigan.

C'était surtout la façon : les Sags avaient battu les Cats lors du septième match à Shawinigan! La fièvre du hockey s’était alors emparée de Chicoutimi, des partisans pour accueillir l'équipe à son retour au Saguenay...

Il faut rappeler que les Saguenéens avaient misé gros sur cette campagne 2011-2012. Aux Fêtes, le directeur général Marc Fortier avait mis le grappin sur Mathieu Gagnon, Christian Ouellet et le joueur le plus convoité du marché, un certain Jean-Gabriel Pageau.

Résultat des courses : les Sea Dogs avaient battu les Saguenéens en cinq parties. Mathieu Corbeil-Thériault avait eu le meilleur sur l’excellent gardien des Sags, Christopher Gibson.

Quelle série ce fut!

Une victoire spectaculaire des Sags dans le troisième match de la série, trois rencontres tranchées en prolongation, dont une par un superbe but de Charlie Coyle sur la grande glace du Centre Georges-Vézina. L’Américain avait remporté le trophée Guy-Lafleur remis au joueur le plus utile des séries cette année-là.

Avec un peu de recul, on peut dire que la série Sea Dogs-Saguenéens fut la finale avant la finale de 2012.

La ronde suivante, les Sea Dogs avaient balayé l’Océanic de Rimouski pour mettre la main sur la coupe du Président.

Revenons à cette année...

Les Sea Dogs ont toute une machine de hockey, menée par les Mathieu Joseph, Thomas Chabot, Jakub Zboril, Julien Gauthier, Simon Bourque et tous les autres...

Les représentants de Saint-Jean arrivent en demi-finale frais comme des roses, après des balayages contre l’Océanic et les Foreurs de Val-d’Or...

Chicoutimi a mis fin à une séquence noire en séries en atteignant le carré d’as pour la deuxième fois en 12 ans...

Les Saguenéens ont causé tout un émoi en battant les champions en titre de la coupe du Président, sur leur patinoire, dans un match numéro 7, en prolongation... avec des dizaines de partisans à l'aéroport pour les accueillir à leur retour à la maison.

Les Sags ont été actifs lors de la dernière période de transactions, en faisant l'acquisition de plusieurs joueurs de qualité qui ont contribué au succès de l’équipe dans les dernières semaines. On peut penser à Joey Ratelle, aux frères Kelly et Kevin Klima, au défenseur Olivier Galipeau...

SPO-LHJMQ-HUSKIES-SAGUENEENS
Crédit photo : HUGO LACROIX/AGENCE QMI

Bref, tout est similaire à 2012. Bien entendu, la série risque d’être totalement différente cette année.

Ce sera intéressant de voir comment les Sags vont réagir. Les deux équipes ont été séparées par 21 points au classement en saison régulière. L'écart était de 24 en 2012.

Une victoire aussi émotive que celle contre les Huskies de Rouyn-Noranda peut être salutaire comme elle peut être dangereuse pour la série suivante.

Les Sea Dogs seront-ils un peu rouillés? On ne peut pas dire qu’ils ont vraiment été testés jusqu’à maintenant. Les Sags ont-ils trop puisé dans leur réservoir d'énergie pour venir à bout des Huskies?

J’ai bien hâte de voir la confrontation entre les gardiens Julio Billia et Callum Booth. Le premier a été excellent contre Rouyn-Noranda, le second a été correct sans plus en séries. Le jeune Alex D’Orio n’a pas joué depuis le 18 mars dernier.

Les Sea Dogs sont bourrés d’expérience, ils en auront bien de besoin. Ils affrontent un rival qui n’a rien à perdre.

Ça va nous offrir de l’excellent hockey, un bon spectacle.

Je crois que les Sea Dogs vont l’emporter.

Mais que ça peut être une série chaudement disputée...

Comme en 2012.