LAH

Benoit Groulx s’attend à une longue série contre les IceCaps

Publié | Mis à jour

Même si son équipe a remporté le championnat de la section Nord et qu’il a récupéré plusieurs joueurs du Lightning de Tampa Bay, Benoit Groulx s’attend à un affrontement long et éreintant contre les IceCaps de St. John’s.

«Je crois que notre série trois de cinq ira à la limite et on est prêts pour ce scénario, a souligné l’entraîneur du Crunch de Syracuse. Les IceCaps ont plusieurs joueurs avec de bons gabarits, ils ont des patineurs talentueux et ils ont une structure bien organisée.

«Pour nous, ce qui sera important, c’est de jouer à notre façon. C’est ce qui nous a apporté du succès et de la confiance cette saison.»

Contrairement à la majorité des autres séries de la Ligue américaine, le Crunch et les IceCaps devront composer avec un format particulier pour leur affrontement. Les deux premiers sont présentés à St.John’s et les trois derniers à Syracuse.

«Ce n’est pas un aspect auquel on s’attarde, a expliqué Groulx. Comme en saison régulière, on y va un match à la fois.»

Du renfort de Tampa

Avec la fin abrupte de la saison du Lightning, le Crunch a reçu pas moins de sept joueurs la semaine dernière.

Les Yanni Gourde, Gabriel Dumont et Adam Erne font partie du groupe.

«On a présentement un alignement de 32 patineurs, a précisé Groulx. Ça change la dynamique et c’est sûr que certains d’entre eux auront un rôle différent de celui qu’ils avaient en saison régulière.

«Quand les gars sont arrivés de Tampa, on a eu une rencontre avec eux. Ils ont été accueillis à bras ouverts dans notre vestiaire et on n’a pas eu besoin de rebâtir une chimie.»

Un geste symbolique

En raison des nombreux rappels et des blessures, Syracuse a dû puiser au fond de ses ressources pour se maintenir dans la course au championnat durant la dernière étape de la saison régulière.

Plusieurs hockeyeurs ont rendu de fiers services au Crunch et Groulx a trouvé une façon de leur montrer son appréciation.

«Lors du match ultime du calendrier, où le premier rang était à l’enjeu, on a décidé d’habiller tous nos éléments qui nous avaient permis d’être dans cette position, a affirmé l’entraîneur de Syracuse.

«C’était un geste symbolique, car on voulait démontrer qu’on avait gagné ce titre grâce à la contribution de 32 joueurs.»

Le Canadien a envoyé jeudi son premier choix du repêchage de 2015, le défenseur Noah Juulsen, prêter main-forte aux IceCaps.