Montréal - New York

Alain Vigneault parle d'un bond chanceux mérité

Publié | Mis à jour

Les Rangers de New York ne l’ont pas volé, cette victoire, eux qui ont complètement dominé le jeu en prolongation.

Leurs attaquants ont bourdonné en zone adverse, forçant les défenseurs du Canadien de Montréal à jouer nerveusement, et ce qui devait arriver arriva.

Mika Zibanejad a fini par déjouer la vigilance de Carey Price après 14 min 22 s de jeu.

«Cette ligne d’attaque a travaillé fort durant toute la soirée pour finalement obtenir ce rebond chanceux qui a mené au but de la victoire», a souligné Alain Vigneault.

«C’est du vrai hockey de séries qu’on voit, a ajouté l’entraîneur-chef. Le jeu est très serré et le momentum change constamment de côté.»

«C’est nous qui avions le vent dans les voiles en prolongation et la chance a fini par nous sourire après avoir obtenu de plusieurs occasions de marquer», a continué Vigneault.

Il n’a pas manqué de souligner l’arrêt-clé réussi par Henrik Lundqvist sur une échappée de Max Pacioretty en troisième période.

Une douce revanche

Zibanejad a trouvé le bon moment pour inscrire son premier but de la série.

«C’est toute une sensation de marquer un but en prolongation, une première dans mon cas dans les séries, a-t-il dit. On a été chanceux quand la rondelle s’est rendue jusqu’à moi après avoir dévié sur un adversaire et je cherchais simplement à tirer vers le filet.

«Après avoir constaté que j’avais marqué, les joueurs ont sauté sur moi et je ne me souviens plus de rien!

«On vient de savourer une revanche, car lors du deuxième match de la série, c’est le Canadien qui avait obtenu la victoire en prolongation (but marqué par Alexander Radulov).»

Brio en infériorité numérique

À ses côtés dans le vestiaire, Henrik Lundqvist savourait cette victoire qu’il a qualifiée de cruciale.

«On voulait l’obtenir et les gars ont disputé un fort match. Je dois les féliciter pour avoir si bien écoulé le temps durant les deux pénalités successives qu’on a écopées tôt en deuxième période.

«On a tenu le coup et Brady Skjei a compté un très gros but tard dans la période pour nous permettre de retraiter au vestiaire avec une marque de 2-2. Le Canadien est dangereux en avantage numérique. Leurs joueurs se passent bien la rondelle.»

Rien n’est gagné

Les Rangers auront donc l’occasion d’éliminer le Canadien samedi soir au Madison Square Garden.

«On s’attend à ce que nos rivaux donnent tout ce qu’ils ont dans le ventre, a prédit Lundqvist. C’est une série très chaudement disputée. Rien n’est gagné. Loin de la.»

Il était pas mal fier de l’arrêt qu’il a effectué aux dépens de Pacioretty sur une échappée en troisième période.

«Il m’a donné du fil à retordre au fil des ans et j’ai su me montrer patient pour repousser le disque cette fois-ci.»

Lundqvist semble s’améliorer au fil des matchs, lui qui avait soigné une blessure en fin de saison. Il a repoussé les 20 dernières rondelles dirigées vers lui dans cette victoire de 3-2.