Crédit : AFP

Boxe

Tokyo 2020: c’est parti

Tokyo 2020: c’est parti

Bernard Barré

Publié 18 avril
Mis à jour 18 avril

Le nouveau cycle olympique s'amorce avec la présentation du Championnat canadien de boxe, à Québec, du 24 au 30 avril prochains.

Deux de nos trois athlètes olympiques de Rio, Artur Biyarslanov et Mandy Bujold, seront sur place pour défendre leur position. Notre troisième représentante, Ariane Fortin ayant pris sa retraite, la porte est grande ouverte pour les prétendantes.

De plus, étant donné que Boxe Canada a eu la brillante idée de jumeler les Championnats de catégories d’âge inférieures, les plus jeunes boxeurs (17 et 18 ans) seront en mesure d’identifier leurs adversaires des années subséquentes.

Beaucoup de travail à faire pour cette organisation qui peine à retrouver sa place parmi les puissances planétaires. Trois qualifiés sur les treize catégories à Rio en 2016, il n’y a pas de quoi écrire à sa mère.

À Atlanta en 1996, sous la gouverne d’Yvon Michel, le Canada avait qualifié son plus haut total d’athlètes de l’histoire, avec 11 sur 12. Puis la descente s’est amorcée, 7 sur 12 à Sydney en 2000. 5 sur 12 à Athènes en 2004. La honteuse année 2008 à Pékin avec un seul représentant sur 11 divisions de poids. 3 sur 13 en 2012 à Londres dont une femme qui officialisait leur retour dans la grande famille après avoir participé en 1904 à St-Louis aux États-Unis comme sport de démonstration. Finalement, un résultat similaire à Rio en 2016, grâce à deux femmes sur les trois catégories de poids présentes.

L’objectif ultime d’un boxeur compétitif amateur étant de se rendre à la plus grande fête planétaire, sans aucun doute que nous assisterons lors de ce tournoi à plusieurs guerres de tranchées. Compte tenu de l’importance de s’asseoir le plus rapidement possible dans le siège du conducteur et profiter de l’expérience internationale, lors de la participation à différents tournois.

Le Québec a l’habitude de bien faire lors de ces championnats et espérons que nous assisterons à l’émergence de plusieurs d’entre eux qui attireront notre attention et qui nous feront souvenir de leur performance et de leur nom.

L’avenir leur appartient. Très hâte de voir ça.

(Un texte de Bernard Barré)