Crédit : TOMA ICZKOVITS/AGENCE QMI

Impact

Ambroise Oyongo met les choses au clair

Publié | Mis à jour

Le défenseur de l’Impact de Montréal Ambroise Oyongo est revenu sur son incident avec la Fédération camerounaise de soccer survenu la semaine dernière à Bruxelles, au terme de l’entraînement de l’équipe, mercredi à Montréal. Selon lui, il ne s’agit que d’un malentendu.

Oyongo a dû passer une journée supplémentaire en Belgique, puisqu’il n’était pas à bord du vol de retour pour lequel il possédait un billet.

«J’ai demandé à changer de vol, croyant qu’il y en avait deux dans la journée. La Fédération avait la même information. Mais finalement, il n’y avait plus de vol. Nous n’avons pas trouvé de solutions, et jusqu’à une certaine heure, je n’avais pas de billet, alors je me suis senti un peu abandonné.»

«La situation s’est rétablie lorsque l’Impact m’a pris un billet, pour que je puisse rentrer.»

La situation a fait réagir, mais pour le Camerounais, il est temps de passer à autre chose.

«J’ai eu un malentendu avec la Fédération. C’est du passé et maintenant, c’est [l’Impact] qui est le plus important, alors je me concentre sur les succès de l’équipe.»

«C’est bien d’être de retour. Je vais tenter de retrouver le rythme avec le groupe et d’amener de l’énergie sur le terrain pour aider l’équipe.»

En raison de son retard, l’arrière, qui a remporté la Coupe d’Afrique avec les Lions indomptables au mois de février, n’a pas pris part à la rencontre face au Fire, samedi à Chicago. Quoi qu’il en soit, l’athlète de 25 ans n’en a pas fait de cas.

«J’ai raté un match, mais ça a donné la possibilité à d’autres de jouer. Je suis de retour, j’ai travaillé dur, et maintenant, je dois jouer un gros match pour oublier tout ça.»

Questionné au sujet de l’absence d’Oyongo sur la pelouse du Toyota Park au début du match, l’entraîneur-chef du Bleu-Blanc-Noir Mauro Biello a refusé de parler d’une mesure disciplinaire.

«Il est arrivé jeudi, il ne s’est pas entraîné et il a fait un long voyage. Nous avons décidé qu’il était préférable pour lui de ne pas entamer cette rencontre.»