Crédit : BENOIT RIOUX/AGENCE QMI

Baseball

Rodger Brulotte: un clin d'œil à sa mère

Publié | Mis à jour

En recevant le prix Larry-Fredericks dimanche, Rodger Brulotte a eu une pensée pour sa défunte mère Hazel Johnson.

«C'est ma mère qui serait fière», a réagi le populaire commentateur sportif de la chaîne TVA Sports, qui est également chroniqueur pour «Le Journal de Montréal».

La distinction, remise à une personnalité du monde des médias par le Centre juif Cummings pour aînés, a cette particularité de provenir d'un milieu anglophone.

Or, quand Brulotte a commencé la description du baseball en français, sa mère, originaire de Liverpool, en Angleterre, l'avait taquiné.

«Va-t-il falloir que j’écoute les matchs en français maintenant?», lui avait-elle demandé, avec le sourire.

Le fait de recevoir cette reconnaissance de la communauté anglophone avait inévitablement une touche spéciale pour Brulotte dont la maman est décédée en 2003 des suites de la maladie d’Alzheimer.

Il y a fort à parier que son père Jean-Paul, «un gars de Cartierville», serait tout aussi fier de son Rodger.

«Ma mère et mon père sont les personnes qui m’ont le plus appuyé tout au long de ma carrière», a reconnu Brulotte.