Lauriane Rougeau

Photo : Lauriane Rougeau (à droite) Crédit : JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Hockey

Lauriane Rougeau espère une entente des Américaines

Publié | Mis à jour

Comme les autres joueuses de l’équipe canadienne, la Québécoise Lauriane Rougeau n’a plus qu’à espérer une entente assurant la présence des Américaines au prochain Championnat mondial de hockey féminin prévu dès le 31 mars à Plymouth, au Michigan.

«C’est sûr qu’on veut jouer contre les meilleures, a mentionné Rougeau, lundi, lors d’une entrevue téléphonique. Par contre, c’est important pour nous de ne pas trop penser à tout ça et de chasser les distractions.»

Il est pourtant difficile d’ignorer que le Canada pourrait se retrouver au Championnat du monde sans leurs grandes rivales. À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire, dit-on.

Alors que le camp d’entraînement de l’équipe américaine doit s’amorcer mercredi, une rencontre était prévue, lundi, entre un avocat représentant les joueuses et les dirigeants de l’organisation USA Hockey afin de régler un litige.

Les joueuses américaines avaient ainsi annoncé, la semaine dernière, un boycott du prochain tournoi si des progrès significatifs n’étaient pas réalisés au niveau salarial en vue des années futures.

«Je respecte leur décision, mais on espère une entente bientôt», a mentionné Rougeau.

Des négociations en cours

Même si les Canadiennes détestent ouvertement les Américaines sur la patinoire, elles ne peuvent les blâmer de vouloir améliorer leur cause.

«Heureusement, la situation est différente avec Hockey Canada, a par ailleurs commenté la Québécoise. On a une bonne communication.»

Les Canadiennes en sont également à l’étape des négociations pour les détails de leur contrat en vue des prochains Jeux olympiques, mais les discussions vont bon train.

Naturellement, une bonne façon de se préparer sur la patinoire en vue des Jeux de 2018 serait d’affronter les meilleures Américaines - et non pas un club B - au prochain Championnat du monde.

«Mais il ne faut pas oublier qu’avant les Jeux olympiques, il y a souvent la Coupe des 4 nations et des matchs préparatoires qui sont disputés contre les Américaines», de souligner Rougeau, qui sera au camp d'entraînement de l'équipe canadienne dès jeudi en Ontario.

Les États-Unis ont remporté les trois plus récentes éditions du Championnat du monde de hockey féminin (2013, 2015, 2016). Le Canada avait toutefois triomphé aux Jeux olympiques de 2014, à Sotchi.