LNH

Une année difficile pour Claude Giroux

Publié | Mis à jour

Le capitaine des Flyers de Philadelphie Claude Giroux a été opéré à la hanche l’été dernier et l’attaquant admet qu’il a mis du temps à se remettre complètement de cette blessure.

Le joueur de centre a bien amorcé la saison, récoltant 16 points à ses 15 premiers matchs. Depuis, Giroux n’a obtenu que 29 points en 49 rencontres.

«Lorsque tu tentes de faire des jeux que tu es habitué de réaliser et que tu n’y parviens plus, c’est frustrant et difficile à comprendre, a-t-il confié au NHL.com. C’était nouveau. Tu te mets à penser un peu trop au joueur que tu voudrais être. Ce n’est pas facile. Tu dois travailler très fort à l’extérieur de la patinoire. Tu dois te donner à fond au gymnase afin d’être certain que ton corps soit prêt.»

Même si la guérison fut lente, Giroux soutient qu’il se sent de mieux en mieux.

«Je crois que lorsque tu parviens à oublier ça, tu réussis à jouer ton match, a-t-il dit. Quand tu songes à ta blessure, tu es moins concentré sur ton jeu.»

«Ça ne se fait pas du jour au lendemain. Tu te sens mieux de façon graduelle. Lorsque tu t’entraînes et que tu te sens bien, c’est excitant. Tu commences à retrouver ta confiance et tu sais que tu peux réaliser ces jeux.»

Du positif

L’entraîneur-chef des Flyers Dave Hakstol a noté un changement dans le jeu de son capitaine au cours des dernières rencontres.

«J’ai remarqué que son intensité et sa vitesse étaient encore mieux au cours des 10 derniers jours, a mentionné le pilote. Il a été en mesure d’élever son jeu d’un cran. Sa vitesse et la vitesse avec laquelle il fabrique des jeux, son intensité, tant avec que sans la rondelle, ont atteint un autre niveau récemment.»