LNH

Mike Babcock a créé un monstre

Publié | Mis à jour

L'entraineur-chef des Maple Leafs de Toronto Mike Babcock a créé un monstre à la Coupe du monde de hockey en employant allègrement Brad Marchand, et sachez qu’il le regrette profondément.

«J’aurais dû l’utiliser sur le cinquième trio pour lui enlever de son entrain», a-t-il lancé, pince sans rire, en faisant bien rigoler les journalistes.

L’entraineur-chef de la formation canadienne l’avait déployé sur la première ligne d’attaque aux côtés de Sidney Crosby et Patrice Bergeron. Cette combinaison s’est avéré la plus dangereuse du Canada durant le tournoi et la peste des Bruins a entamé la saison en pleine confiance de ses moyens.

Marchand se situe à un point du premier rang des pointeurs de la Ligue, derrière McDavid et Crosby (80 points chacun).

Son nom a même émergé dans la conversation pour le trophée Hart, remis au joueur le plus utile.

«Personne ne traîne son équipe avec autant de fougue. Marchy est quelqu’un de bien et il se donne corps et âme pour sa formation,» a affirmé Babcock.