Ski et planche

Alex Harvey au pied du podium

Publié | Mis à jour

Johannes Hoesflot Klaebo a sans doute le nom le plus difficile à prononcer de la Coupe du monde de ski de fond, mais il s’organise pour que la ville de Québec s’en souvienne. Le jeune Norvégien s’est invité au party d’Alex Harvey sur les plaines d’Abraham, samedi, en gagnant le 15 km en style classique sous un soleil de printemps.

En l’espace de 35 min 23 s, ce virtuose de seulement 20 ans voué à une carrière exceptionnelle a ravi au Québécois le premier rang au cumulatif de ce minitour et deviendra, lors de la poursuite de 15 km de dimanche, le premier homme avec une cible sur le dos.

La Norvège tout entière, en fait, semblait s’être liguée contre le chouchou d’une foule beaucoup plus dense que la veille. Huit des 16 premiers au concours de samedi proviennent de cette usine numéro un mondiale de skieurs, dont Klaebo et Niklas Dyrhaug qui, avec le Russe Alexander Bessmertnykh comme troisième, ont laissé Harvey au pied du podium.

«Très satisfait. Chaque fois que je fais un top 10 en Coupe du monde, c’est satisfaisant», a réagi le Québécois, qui a skié tête nue pour l’une des rares fois de la saison.

Moins en évidence

Se disant bien physiquement malgré l’énergie investie la veille dans sa victoire au sprint, Harvey n’a pas animé la course, cette fois, même s’il s’est maintenu aux premières loges.

Sur des skis corrects, selon son explication, il a surtout vu à ne pas s’endetter d’un trop grand écart en prévision de l’ultime poursuite de dimanche.

Avec moins d’une minute à jouer après que la meute eut longé les fortifications, il n’a pas réussi à faire fructifier au sprint la quatrième position qu’il occupait.

«La sélection était faite, mais j’ai sauvé les meubles. Un top 5 comme ça, j’étais content», a dit l’athlète de 28 ans qui a skié sa journée avec en tête son objectif initial de conserver sa troisième place au classement général de la saison devant le Finlandais Matti Heikkinen.

 

Entrevue : Alex Harvey termine 4e au 15 km départ de masse - TVA Sports

Troisième place réglée

Cette histoire est somme toute réglée puisque le Finlandais, 26e et à plus d’une minute du gagnant Klaebo, s’élancera à la poursuite presque deux minutes après Harvey.

«On commence à mettre un clou de plus dans le cercueil pour le classement général. Ça regarde bien par rapport à Heikkinen. En venant ici, c’était vraiment ça, le gros but. C’est sûr que je pensais à un autre podium aussi, mais j’ai gagné hier (vendredi). Tu ne peux pas être sur le podium tous les jours!» a rappelé le champion mondial.

Deuxième rang possible

Une intrigue persiste en ce dernier jour. Harvey a la possibilité de se hisser au deuxième rang du cumulatif devant le Russe Sergey Ustiugov, absent à Québec. Grâce aux 40 points que vaut sa quatrième place de samedi, l’écart entre les deux est maintenant de 242 points.

Or, le Québécois doit remplir deux obligations à la poursuite. En entrant le premier à l’arrivée, il serait déclaré champion de ce minitour et obtiendrait les 200 points de récompense. Mais il devra également réussir l’un des trois meilleurs chronos du jour, ce qui lui vaudra, au pire, 43 points. Ces 243 points le propulseraient alors devant Ustiugov.

«Honnêtement, je n’ai pas regardé ça, a-t-il assuré. Ce qui était important pour moi en venant ici, c’était de rester troisième au cumu¬latif.»

Reconnu pour son art du «bluff» en situation de course, il venait peut-être de nous jouer le même genre de frime...