Boxe

Beterbiev-Barrera : Main Events s’entendait bien avec Groupe Yvon Michel

Publié | Mis à jour

L’équipe de Main Events a tout tenté pour convaincre son client Sullivan Barrera de s’entendre avec Groupe Yvon Michel (GYM) dans le but d'éviter l’annulation du combat contre Artur Beterbiev, initialement prévu pour le 21 avril à Miami.

À son grand désarroi, Kathy Duva n’est pas arrivée à faire signer Barrera et confirmer la tenue de ce duel éliminatoire sous la bannière de l’International Boxing Federation (IBF).

Selon la promotrice de Main Events, le dossier du lieu exact de l’événement a été l'un des facteurs qui a posé problème pour Barrera, qui vit en Floride.

«Le règlement de l’IBF dit qu’un contrat doit avoir un lieu et une date, a déclaré Duva aux médias, vendredi en marge de la pesée officielle du combat entre David Lemieux et Curtis Stevens. Le premier contrat que nous avions n’avait aucun de ces deux éléments. Le suivant comportait une date et plusieurs lieux possibles.»

«Yvon (Michel) a travaillé avec nous pour amener le combat aux États-Unis et j’avais confiance en lui afin qu’on en arrive à une entente. Pour Main Events, ce n’est pas un gros compromis; le lieu exact en Floride, ce n’est pas un problème. Malheureusement, Barrera est le gars qui doit signer le contrat et il n’est pas d’accord avec nous.»

«Nous avons demandé plusieurs fois à Barrera de faire preuve de patience. L’annulation n’est pas notre décision. Notre intention était de collaborer.» - Kathy Duva, de Main Events

Les représentants de Barrera, Team Sullivan Barrera, estiment que l’annulation du combat est l’entière responsabilité de GYM.

Dans une longue lettre écrite à l’intention de Beterbiev et diffusée sur le site boxing247.com, le clan mentionne que celui-ci n’a jamais craint d’affronter le pugiliste de GYM et qu’il s’est entraîné intensément pour le duel.

Aux yeux des auteurs, les promoteurs québécois n’ont jamais eu de réelle volonté d’organiser l’affrontement éliminatoire des mi-lourds, et ce, même après avoir gagné l’appel d’offres de l’IBF.

Après plusieurs semaines de tergiversations, Barrera a donc officiellement tourné le dos à son combat éliminatoire de l’IBF, jeudi.