Crédit : Sébastien St-Jean / Agence QMI

Boxe

Lemieux-Stevens : ça va faire mal!

Lemieux-Stevens : ça va faire mal!

Bernard Barré

Publié 06 mars
Mis à jour 06 mars

Samedi soir, à Verona dans l’État de New York, le Québécois et ex-champion mondial David Lemieux fera un autre pas dans la reconquête de sa couronne contre le dangereux et imprévisible Curtis Stevens.

Celui qu’on surnomme «Cerebral Assassin» est dangereux parce qu’il possède une force de frappe plus que respectable avec ses 21 victoires par K.-O. sur un total de 29 gains au cours de sa carrière.

Imprévisible parce que négligé, il peut surprendre comme il l’a fait l’an passé contre l’invaincu Patrick Teixera, qui avait 26 victoires en 26 combats. Le résultat : quatre petites minutes de travail pour Stevens.

Imprévisible aussi, parce que Stevens peut être très décevant comme il l’a été contre Hassam N'Dam en 2014, Jesse Brinkley en 2010 et Marcos Primera en 2006, qui lui avait fait subir son premier K.-O., l’autre étant survenu de la part de l’intouchable Gennady Golovkin.

Le combat sera court assurément, violent et spectaculaire! Lemieux, qui ne recule devant aucun défi, n’acceptera pas d’être agressé en début de combat et la testostérone va survoler le ring de façon électrisante. Stevens va jouer le tout pour le tout au grand plaisir des amateurs de sensations fortes.

Lemieux, qui rêve de venger sa défaite contre Golovkin, voit en ce combat contre Stevens, l’occasion de démontrer à tous les bonzes de la boxe internationale qu’on doit le maintenir dans l’équation de la crème de la crème de sa division.

Un autre qui aura tout un défi en préliminaire est notre Québécois Yves Ulysse qui aura un adversaire de taille, l’Américain invaincu en 16 combats, Zachary Ochoa, un protégé de Golden Boy Promotions. On peut souhaiter qu’Ulysse soit tranchant à tous les rounds, pour ne pas laisser trop de place à un jugement partisan.

Un évènement à ne pas manquer!

Un texte de Bernard Barré