BOXING-WORLD-WBA-GER-RUS-HUCK-POVETKIN

Crédit : AFP

Boxe

Dopage: Alexander Povetkin suspendu pour une durée indéfinie

Agence France-Presse

Publié | Mis à jour

La Fédération internationale de boxe (CMB) a suspendu «pour une durée indéfinie» l'ancien champion olympique russe Alexander Povetkin, contrôlé positif au meldonium au printemps 2016, a-t-elle annoncé dans un communiqué.

La sanction, rendue publique jeudi soir, s'accompagne d'une amende de 250 000 dollars. Elle annule une décision précédente du CMB, qui avait refusé de suspendre le boxeur en août 2016, faute de preuves.

À l'époque, le WBC avait estimé qu'il était «impossible de prouver scientifiquement que (Alexander) Povetkin a ingéré du meldonium après le 1er janvier 2016», date à laquelle cette substance a été inscrite sur la liste des produits dopants par l'Agence mondiale antidopage (AMA).

Mis au point dans les années 1970 en ex-URSS, ce médicament censé améliorer la résistance à l'effort est vendu uniquement dans les pays de l'est de l'Europe.

Povetkin avait été à nouveau contrôlé positif, cette fois au stéroïde anabolisant Ostarine, en décembre, à la veille de disputer le titre intérimaire de champion WBC des lourds contre le Canadien Bermane Stiverne. À cette occasion, il avait été suspendu temporairement.

Le CMB a donc décidé de réviser son jugement de 2016, arguant cette fois de «la preuve que M. Povetkin a ingéré du Meldonium après le 1er janvier 2016».

Il précise toutefois que le boxeur de 37 ans, qui avait empoché la médaille d'or aux jeux Olympiques d'Athènes-2004, pourra lui demander sa réincorporation au bout d'un an.

Des dizaines de sportifs, en majorité des Russes, ont été contrôlés positifs au meldonium en 2016. La plupart d'entre eux ont vu leur suspension provisoire levée, car des doutes sont apparus sur le temps nécessaire à l'élimination du produit par le corps, à l'exception notable de la joueuse de tennis Maria Sharapova, qui a avoué et écopé d'une suspension de deux ans.

Les échantillons qui se sont révélés positifs pour Alexander Povetkin avaient été prélevés en avril 2016, peu de temps avant le combat qui devait l'opposer au champion américain des poids lourds WBC Deontay Wilder et finalement suspendu.