Boxe

David Lemieux n’a pas droit à l’erreur face à Curtis Stevens

Publié | Mis à jour

Les boxeurs David Lemieux et Curtis Stevens continuent de donner tout un spectacle à l’extérieur du ring, en vue de leur combat le 11 mars prochain.

Voyez le reportage de Nancy Audet, dans la vidéo ci-dessus.

À une semaine du duel, le Québécois entre dans une phase importante du processus : la perte de poids.

Les amateurs se souviennent certainement que son combat face à  James De La Rosa, avait été annulé l’an dernier puisque le puissant cogneur n’a pas respecté la limite de poids, avec 2,6 livres en trop.

L’entraîneur québécois Marc Ramsay a révélé qu’il surveille de près son pugiliste en vue de la pesée de l’événement.

Ce dernier croit fermement que Lemieux sera prêt et saura vaincre l’Américain dans ce combat des poids moyens.

Il s’agira d’ailleurs d’un 40e combat professionnel pour le boxeur de 28 ans.

À travers les insultes déployées lors d’une conférence téléphonique tenue mardi, le Québécois avait promis de servir une correction à son adversaire durant la grande soirée prévue à Verona, dans l’État de New York.

«Je me fous de Curtis Stevens, ce que je sais, c’est que je vais le détruire», avait indiqué Lemieux (36-3-0, 32 K.-O.).

«C’est un gars qui a une grande bouche, a également noté le boxeur québécois. Je veux être au sommet et il est dans mon chemin. On va prendre soin de lui le 11 mars et on va ensuite pouvoir passer à autre chose.»

Stevens (29-5-0, 21 K.-O.) avait précédemment multiplié les envolées lyriques durant la conférence téléphonique. Une approche qui ne dérange pas le Québécois.

«Ça ne m’affecte aucunement. Un athlète de confiance et de qualité n’a pas besoin d’essayer de rabaisser un autre ou d’essayer de montrer les faiblesses de l’autre», a-t-il expliqué à notre journaliste Nancy Audet.

«Je vais le détruire. Je vais le démolir. J’ai hâte.»

Un combat qui promet et qui importe dans la carrière de Lemieux.

«Ça prend une victoire, une victoire qui est convaincante», a noté Ramsay.

«Peut-être par knockout ou par décision, mais par décision, il faut un bon contrôle technique pour montrer que nous sommes à un autre niveau. David est en mesure de faire ça.»