Canadiens

Charles Hudon aurait pu être à Montréal

Publié | Mis à jour

Marc Bergevin n’exclut pas d’amener Charles Hudon dans le giron des Canadiens de Montréal ce printemps, maintenant que le directeur général peut assigner plus de 23 joueurs à son effectif.

D’aucuns se demandent si Hudon, 22 ans, est prêt à commencer une carrière dans la Ligue nationale de hockey (LNH). Bergevin a offert une parcelle de réponse à cette question, mercredi, lors de son bilan de la date limite des transactions 2017.

«C’est possible de le ramener, mais je ne le monterai pas à Montréal pour qu’il s’asseye dans les gradins, a expliqué le DG. S’il produit bien, il n’y pas de raison pour qu’on ne l’amène pas ici.»

«Aucun joueur ne passe trop de temps dans la Ligue américaine. Souvent, tu te dis que tu l’as monté un peu trop vite. Tu regardes un joueur comme Tomas Plekanec qui a joué dans la Ligue américaine et qui a connu une belle carrière dans la LNH... Je n’ai aucun problème à laisser un joueur dans la Ligue américaine un peu plus longtemps qu’il ne le devrait.»

Hudon a obtenu des chances de se prouver en début de campagne avec le grand club, mais une blessure à une cheville et une fracture au sternum ont inhibé sa progression, de sorte qu’il n’a disputé que trois rencontres avec le CH, récoltant deux aides.

Depuis, l’ancien des Saguenéens de Chicoutimi dans la LHJMQ  a retrouvé son rythme. L’ancien choix de cinquième tour du Tricolore au repêchage de 2012 suit Chris Terry au classement des meilleurs marqueurs des IceCaps de St. John’s, filiale des Canadiens dans la LAH, avec 21 buts et 15 aides pour un total de 36 points en 36 parties.

«Peut-être que s’il ne s’était pas blessé, il serait à Montréal aujourd’hui, a résumé Bergevin. Les deux derniers mois, il a pris un niveau de jeu plus constant.»