Boxe

Lucian Bute a-t-il encore des choses à prouver?

Publié | Mis à jour

Est-ce qu’on a assisté au dernier combat de la carrière de Lucian Bute? Yvon Michel a l’intention de laisser la décision entre les mains de l’ancien champion.

«Je n’inciterai pas un boxeur à continuer ou à prendre sa retraite, a souligné le patron du Groupe GYM au sujet de Bute qui était absent au point de presse samedi. C’est quelque chose qui doit venir de lui-même.»

«Lucian va parler aux membres de sa famille et ensuite, il va décider si ça lui tente de revenir dans le gymnase et de continuer de sacrifier son corps sur une base quotidienne.»

Toutefois, Bute a annoncé dans les derniers mois qu’il voulait seulement de gros défis afin de poursuivre sa route. Étant donné qu’il a monté sur le ring pour deux combats de championnat du monde et un autre pour un titre d’aspirant obligatoire depuis 2015, on peut se questionner s’il serait en mesure d’obtenir quelque chose d’équivalent dans la possibilité d’un retour. Ce serait surprenant.

«S’il me demandait un combat de championnat, ce serait irréaliste, a précisé Michel. Par contre, il existe des scénarios dans lesquels il pourrait revenir.»

«Même s’il est presque âgé de 37 ans, il pourrait encore fait un bout de chemin.»

Éviter le combat de trop

À ses sept derniers affrontements, Bute a présenté une fiche de 2-4-1 et il n’a pas été en mesure de redevenir champion du monde des super-moyens comme il le souhaitait.

Celui qui a eu un règne de cinq ans à titre de monarque IBF des 168 lb a-t-il encore des choses à prouver à la planète boxe ? La réponse est non.

S’il décidait d’effectuer un retour, on peut penser que ce serait pour un duel d’adieu aux amateurs du Québec. Il aurait l’occasion de terminer une carrière bien remplie sur une bonne note.

Toutefois, dans le cas où il souhaiterait un dernier rendez-vous d’envergure, il ferait fausse route, car il aurait plus à perdre qu’un simple combat de boxe.

En bonne santé financière

Comparativement à plusieurs pugilistes, Bute n’a pas fait de folie avec les millions qu’il a encaissés au cours de sa carrière.

Son avenir et celui de sa famille sont assurés alors qu’il a fait plusieurs investissements dans le domaine de l’immobilier. Donc, il n’a plus besoin des revenus de la boxe pour arrondir ses fins de mois.

S’il tirait sa révérence, il garderait tout de même un pied dans son sport de prédilection alors qu’il poursuivra son travail de gérant avec les frères Bruno et Dario Bredicean.