Boxe

Eleider Alvarez passe le K.-O. à Lucian Bute!

Mathieu Boulay / Agence QMI

Publié | Mis à jour

Marc Ramsay voulait une sortie convaincante de son poulain Eleider Alvarez contre Lucian Bute et il l’a obtenu, vendredi soir, devant une foule de 7842 spectateurs au Centre Videotron.

Le protégé de GYM l’a emporté par knock-out au 5e round devant un Bute qui n’a pas compris ce qui venait d’arriver.

L’aspirant obligatoire mérite enfin sa chance de se battre en combat de championnat WBC des mi-lourds contre le champion Adonis Stevenson après plus d’un an d’attente. On parle d’un rendez-vous qui pourrait avoir lieu en septembre.

«J’ai fait une performance qui mérite mon combat de championnat contre Stevenson, a souligné Eleider Alvarez. Il n’a plus aucune excuse pour me donner ce qui me revient.»

Alvarez (22-0, 11 K.-O.) a mis fin aux émissions avec deux puissantes droites au visage de Bute qui a visité le plancher après un corps-à-corps. Très ébranlé, l’ancien champion du monde des super-moyens s’est relevé de peine et de misère, mais il n’a pas convaincu l’arbitre Marlon B. Wright qui a stoppé le duel.

«Après le troisième assaut, j’ai senti qu’il baissait la garde, a affirmé Alvarez. J’ai pratiqué le coup de poing à longue distance, mais ça ne fonctionnait pas.

«Toutefois, à courte distance, je l’ai réussi comme ce fut le cas à Chicago.»

En contrôle dès le départ

Alvarez a pris le contrôle des échanges dès la première cloche grâce à une stratégie mise sur pied pendant son camp d’entraînement.

Il a eu le dessus dans trois des quatre premiers rounds selon la carte du «Journal de Montréal» grâce à sa main droite qui avait été timide depuis quelques combats.

Même s’il a encaissé quelques bons coups, Alvarez était en mesure de répliquer avec assurance et efficacité. Cette facette lui a procuré une confiance qui l’a préparé pour l’assaut final.

«C’est la plus belle victoire depuis ma médaille d’or aux Jeux panaméricains en 2007», a souligné Alvarez avec un large sourire.

Du repos pour bute

Pour sa part, Bute (32-4-1, 25 K.-O.) a indiqué qu’il n’envisageait pas la retraite...du moins pour le moment.

«Je ne peux pas dire ce que l’avenir me réserve, mais je vais m’asseoir avec mon équipe avant de prendre ma décision, a souligné l’ancien champion. Pour le moment, c’est non.

«Par contre, on ne sait jamais ce qui peut arriver dans les prochains mois, mais j’ai envie de continuer. J’ai besoin d’un bon repos.»

Comme on le sait, Bute et sa conjointe attendent la venue de leur premier enfant en mars. On verra si ça changera sa vision pour la suite des choses.

Il est aussi revenu sur le coup de poing qui l’a envoyé au pays des rêves.

«C’est une défaite difficile à encaisser comme les autres. Je menais au pointage sur deux des trois cartes des juges, a affirmé Bute. Je me sentais bien jusqu’au moment où il m’a surpris avec une droite.

«Ça fait partie de la boxe et je félicite Alvarez pour sa victoire.»

Adonis Stevenson a décidé de ne pas se pointer au Centre Videotron pour le combat Bute-Alvarez sans fournir une raison officielle au groupe GYM. Bizarre quand on sait qu’il affrontera Alvarez possiblement en septembre.

Toutefois, Jean Pascal, Artur Beterbiev et Kevin Bizier étaient présents au parterre.