Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Boxe

Pascal voudrait le gagnant du duel Bute-Alvarez

Publié | Mis à jour

Contrairement au souhait du promoteur Yvon Michel, Jean Pascal aimerait affronter le gagnant et non le perdant du duel de vendredi entre Eleider Alvarez et Lucian Bute.

Contacté par le Journal de Montréal, Pascal s’est dit ouvert à la possibilité de croiser à nouveau le fer avec Bute ou d’obtenir un premier choc avec Alvarez.

«Je serais plus intéressé par le gagnant que par le perdant, a indiqué Pascal. Par contre, je ne dirais pas non pour me mesurer à celui qui s’inclinera vendredi s’il livre une bonne performance.»

S’il parvenait à convaincre le gagnant du duel Bute-Alvarez de l’affronter avant son rendez-vous contre Adonis Stevenson, Pascal ne pourrait pas exiger à son adversaire de mettre son titre d’aspirant obligatoire WBC en jeu. Et la raison est simple.

Si Pascal l’emportait, Stevenson ne voudrait pas l’affronter. C’est bien connu dans le milieu de la boxe que le champion du monde fera tout pour ne jamais monter sur le même ring que Pascal d’ici la fin de sa carrière. Et il en fait une affaire personnelle.

En mode attente

Pendant ce temps, Pascal est toujours dans l’attente d’une confirmation pour son prochain combat.

«On attend notamment des nouvelles du réseau HBO pour la tenue d’un duel contre un adversaire dont je dois taire le nom pour l’instant, a ajouté l’ancien monarque des mi-lourds. Je ne sais pas quand j’aurai une réponse, mais je crois que c’est une question de quelques semaines. Mon objectif est de me battre avant l’été.»

Pascal ne s’est pas battu depuis le 17 décembre alors qu’il avait vaincu Ricardo Marcello Ramalo par knock-out à Trois-Rivières.

Le camp de Beterbiev est en marche

Pendant ce temps, le camp d’Artur Beterbiev pour son combat du 21 avril contre Sullivan Barrera a pris son envol dans les derniers jours.

«Avec une date précise, on peut enfin procéder. Artur était déjà dans le gymnase depuis un certain temps, a affirmé son entraîneur Marc Ramsay. On travaillait déjà sur des choses spécifiques, car on sait qu’on va affronter Barrera depuis quelques semaines.»

Ramsay prévoit faire appel à quatre ou cinq partenaires d’entraînement pour son protégé.

«Je ne pense pas qu’aucun ne sera en mesure de terminer le camp avec nous, a mentionné le Trifluvien de souche. C’est arrivé qu’il y en ait qui sont restés jusqu’à la fin, mais je leur donnais un round à la fois avec Artur.»

Beterbiev jouera gros lors de son duel contre Barrera car le titre d’aspirant obligatoire IBF des mi-lourds sera à l’enjeu.