Adonis Stevenson

Photo : Adonis Stevenson Crédit : DIDIER DEBUSSCHERE/JOURNAL DE QUEBEC/AGENCE QMI

Boxe

Qui affrontera Stevenson?

Publié | Mis à jour

Ceux qui voulaient assister à un duel de cogneurs entre le champion Adonis Stevenson et Joe Smith fils devront oublier le projet pour le moment. Les négociations ont frappé un mur dans les derniers jours et ce combat potentiel n’est plus à l’ordre du jour.

Les promoteurs des deux pugilistes, Yvon Michel et Joe DeGuardia, ont confirmé la nouvelle au «Journal de Montréal».

«On n’a pas eu de nouvelles du clan de Stevenson après notre dernière offre, a indiqué DeGuardia, qui est propriétaire de Star Boxing. Je ne crois pas qu’il veuille affronter Joe.»

Le promoteur québécois n’a pas tardé à répliquer à son homologue américain qu’il était très gourmand dans ses demandes en raison des victoires de son poulain contre Andrzej Fonfara et Bernard Hopkins.

«Adonis n’avait pas peur d’affronter Smith fils, a indiqué Michel. Les négociations ont frappé un mur, car Joe (DeGuardia) souhaitait avoir le contrôle sur une partie des revenus de l’aréna et de la billetterie en plus de vouloir une clause de combat revanche. Je crois qu’il pensait avoir gagné à la loterie en raison des deux dernières victoires de son boxeur.»

Le 29 avril à Long Island

À l’heure actuelle, deux choses sont coulées dans le béton dans le calendrier du champion du monde WBC des mi-lourds: il se battra le 29 avril, au Nassau Coliseum.

L’ancien domicile des Islanders de New York a été rénové à coups de millions au cours des dernières années. Il rouvrira ses portes le 5 avril.

«Adonis rêvait de faire une finale à New York, a mentionné Michel à ce sujet. De plus, il y a une très grosse communauté haïtienne à cet endroit qui aura la chance de voir leur compatriote en action.

«Je suis convaincu qu’on pourra remplir l’amphithéâtre lors de cette soirée.»

Michel ne veut pas s’avancer sur l’identité de l’adversaire qui est dans sa mire, mais on peut penser que Stevenson pourrait affronter un Américain.

Quand on regarde les classements, le nom de Sean Monaghan (28-0, 17 K.-O.) pourrait bien intéresser Michel. En plus d’être natif de New York, il a la réputation d’être un dur.

D’ailleurs, il est venu à Montréal dans les dernières semaines pour mettre les gants contre Artur Beterbiev. Même s’il en a eu plein les bras, il est parvenu à survivre à la mitraille de coups du Tchétchène de souche.

«Je vais seulement confirmer le nom de l’opposant d’Adonis après le gala du 24 février», a fait savoir Michel.

Après son choc d’avril, Stevenson se mesurera à son aspirant obligatoire qui sera connu après l’affrontement entre Eleider Alvarez et Lucian Bute le 24 février. Ça pourrait avoir lieu en septembre.