Crédit : AFP

Boxe

Alvarez... Dawson, tout un investissement

Alvarez... Dawson, tout un investissement

Bernard Barré

Publié 14 février
Mis à jour 14 février

L’entraîneur d’Eleider Alvarez, Marc Ramsay, a frappé un grand coup en attirant à Montréal l'ex-champion du monde «Bad» Chad Dawson comme partenaire d’entraînement.

On ne lésine pas sur les moyens pour s’assurer de la meilleure performance de la carrière d’Alvarez contre Lucian Bute, le 24 février prochain au Centre Vidéotron à Québec.

Dawson, seulement 34 ans, est sans aucun doute le candidat idéal pour se transformer en Bute dans des échanges compétitifs et furieux sur le ring. Ce vétéran est encore compétitif avec ses deux victoires à ses deux derniers combats, dont la dernière contre le coriace Cornelius White.

Un boxeur qui a des victoires significatives contre des adversaires du nom de Thomas Adamek, Glen Johnson, deux fois, Antonio Tarver, deux fois, Adrian Diaconu et Bernard Hopkins, représente un défi intéressant pour un aspirant mondial, classé numéro un.

De plus, son talent naturel lui permet de compliquer la vie à tous ceux qui s’y frotte, à moins de s’appeler Adonis Stevenson.

Montréal ne représente pas un bon souvenir pour Dawson, avec ses défaites en combat de championnat du monde contre Jean Pascal et surtout son dur revers, par K.-O. au premier round contre Stevenson.

Toutefois, de croiser les gants avec Alvarez lui permet de tester la température de l'eau en vue d’un éventuel combat significatif et payant. Un ex-champion a très souvent plusieurs vies.

Chapeau à Ramsay et Alvarez pour ce coup de génie. Les combats de gymnase sont une partie cruciale de la préparation d’un boxeur.

On dit souvent que plus ta préparation est astreignante, plus ton combat sera facile. Mais gageons que Bute en a fait autant.

Ce sera assurément tout un combat, le 24. L’attente est déjà longue.