Crédit : Sébastien St-Jean / Agence QMI

Boxe

Dicaire : une finale féminine historique!

Dicaire : une finale féminine historique!

Bernard Barré

Publié 07 février
Mis à jour 07 février

Fière d’une fiche immaculée de six victoires en six combats, Marie-Ève Dicaire marquera l’histoire de la boxe féminine en devenant la première femme à participer à une finale de boxe professionnelle au Québec.

Cet évènement se tiendra jeudi soir au Casino de Montréal.

Sa dernière victoire, impressionnante, contre la mexicaine Paty Ramirez (11-3-0, 5 K.-O.) a convaincu le Groupe Yvon Michel de lui donner cette opportunité.

Classée maintenant dans le top 10 mondial, une victoire sur la volubile Américaine Lisa Noel Garland (15-6-0, 8 K.-O.), qui possède un meilleur classement, lui permettrait de s’approcher de son rêve d’un éventuel combat de championnat du monde.

Que de chemin parcouru depuis que la boxeuse et avocate ontarienne Jenny Reid a forcé la main à Boxe Canada, en 1991, pour effectuer le premier combat de boxe amateur de l’histoire du pays.

Reid avait affronté Thérèse Robitaille à Sydney, en Nouvelle-Écosse. Quelques mois plus tard, le Québec suivait, lors d’un gala de boxe Pro-Am à Laval. Le regretté entraîneur du club Champion, André Lachapelle, était déchiré, puisque sa fille affrontait sa nouvelle conjointe, donc sa belle-mère! Dur combat pour cette dernière, par arrêt de l’arbitre au premier round.

Par la suite, Louise Provencher devint la première Québécoise championne canadienne dans ce premier évènement national au milieu des années 1990. D’ailleurs Provencher participa au premier combat professionnel entre deux Québécoises, à Trois-Rivières contre Nathalie Lacombe en 2001. Victoire de Provencher.

La plus belle carrière professionnelle fut sans aucun doute celle de Danielle Bouchard (9-2-1), qui l’amena à un combat de championnat mondial en Argentine en 2008.

En boxe olympique, mentionnons Chrystelle Samson Morneau qui devint championne mondiale en 2001, mais surtout Ariane Fortin, double championne du monde et première participante québécoise aux Jeux Olympiques, l’été dernier. Quelle merveilleuse athlète dotée d’une persévérance à toute épreuve.

Avec l’arrivée de la double médaillée d’or olympique, l’Américaine Claressa Shields et de la championne olympique de 2012, cinq fois championne du monde, l’Irlandaise Katie Taylor, la boxe féminine internationale va prendre beaucoup de place dans les prochaines années. À suivre....

Un texte de Bernard Barré