Boxe

Butler: le réservoir se vidait trop vite

Butler: le réservoir se vidait trop vite

Bernard Barré

Publié 31 janvier
Mis à jour 31 janvier

Après un début de combat plus qu’intéressant, où le toréador Steven Butler dominait le taureau Brandon Cook, notre boxeur québécois a été terrassé par la foudre à la fin du septième round.

Que s’est-il passé? Voici quelques éléments de réflexion.

La perte de poids subite, une journée avant la pesée, a sûrement contribué à sa perte d’énergie presque dramatique.

La pression énorme pour un jeune boxeur de 21 ans d’être la tête d’affiche d’un Gala au Centre Bell a peut-être fini par l’écraser.

L’assurance extrême démontrée face à un adversaire qui, sur papier, ne semblait pas constituer un si grand danger. A-t-il sous-estimé son adversaire?

La préparation physique pour un marathon n’est assurément pas la même que pour un sprint. L’endurance en boxe professionnelle est essentielle.

L'expérience limitée de Butler en boxe amateur l’a amené dans une situation inconnue, où sa marge de manœuvre diminuait de seconde en seconde.

Et pour terminer, l’invaincu Bad Boy Cook, qui tel un chien qui en veut à son os, a payé le prix, recevant tous les coups sans broncher, le pourchassant sans répit, convaincu qu’il le casserait. Ce qu’il a réussi à faire de façon spectaculaire!

Message à Steven : c’est dans la misère qu’on forme les champions. Reviens vite au gymnase, ton entraîneur sait exactement sur quoi travailler.

Quelle violence inutile et dégradante

Quand j’ai vu passer les premiers verres de bière par-dessus ma tête de ma position d’analyste à la télévision, j’ai immédiatement eu une pensée pour le petit garçon de Steven Butler, dans les bras de sa mère, à la première rangée de tables derrière moi, mais je n’avais encore rien vu!

Comment quelqu’un peut-il être aussi innocent pour lancer un seau à glace et une bouteille en direction des boxeurs, sans se soucier des conséquences?! Quelle belle image internationale le Québec vient de se donner planétairement! À partir de là, le feu était allumé dans la place et il fut bien difficile à éteindre.

Une soirée à oublier... rapidement, autant que possible.