Boxe

Le beau-frère de Butler accusé de voies de fait

Agence QMI / Michaël Nguyen

Publié | Mis à jour

Le beau-frère du boxeur montréalais Steven Butler a été accusé de voies de fait causant des lésions, en lien avec le gala de boxe qui a viré en bagarre générale au Centre Bell samedi.

Chayenne O’Neill Peralta-Garcia cumule les ennuis. À 22 ans, il faisait déjà face à la justice en lien avec un homicide involontaire remontant à l’été dernier. Cette fois, il s’est à nouveau retrouvé derrière les barreaux pour avoir agressé le boxeur ontarien Brandon Cook, samedi soir, au Centre Bell.

Le match opposait Cook et Butler, le protégé d’Eye of the Tiger Management. Au septième round, Cook a passé le K.-O. à son opposant québécois. Mais dans les secondes suivant sa défaite, Butler s’est relevé et a poussé Cook. Pratiquement au même moment, un seau à glace a été lancé sur Cook, puis une mêlée générale a éclaté, possiblement entre partisans de chaque camp.

L’altercation n’a toutefois pas duré longtemps. En quelques minutes, le service de sécurité du Centre Bell est intervenu, suivi d’une cinquantaine de policiers.

«Ses partisans, c’est de la m...», a déclaré Cook, en furie, après le match.

Détention

Deux jeunes hommes de 22 et 23 ans ont été arrêtés par la police, et l’un d’eux n’est nul autre que le beau-frère de Butler. Peralta-Garcia a comparu détenu lundi, au palais de justice de Montréal, sous quatre accusations de voies de fait sur trois personnes.

«Nous allons prendre connaissance du dossier, et nous allons tenter d’obtenir sa libération sous caution», a expliqué son avocate Me Élizabeth Ménard.

La sœur de l’accusé, qui est aussi la conjointe de Butler, a assisté à la comparution. Elle n’a pas commenté l’affaire, lundi, au palais de justice de Montréal.

Un autre individu, Marc-Kenson Milien, a lui aussi été accusé dans cette affaire, mais il a été libéré avec une promesse de comparaître en mars.

Antécédents

Lors de son arrestation, Peralata-Garcia était déjà en liberté sous caution.

En août dernier, il a été arrêté après une collision avec un automobiliste de 76 ans, à Montréal.

La Couronne avait décidé de déposer des accusations d’homicide involontaire, ce qui est relativement rare lorsqu’il s’agit d’automobilistes.

Peralta-Garcia avait passé une semaine en détention avant d’être remis en liberté moyennant une caution de 6500 $, entre autres.

En 2015, il avait été condamné à une probation et à 50 heures de travaux communautaires pour possession d’une carte de crédit volée.