Crédit : AFP

Boxe

Mayweather et McGregor croient de plus en plus à leur duel

Agence France-Presse et TVA Sports 

Publié | Mis à jour

L'ancien boxeur américain Floyd Mayweather, retraité depuis septembre 2015, et la vedette des combats d'arts martiaux mixtes (MMA) Conor McGregor croient de plus en plus que leur duel pourrait avoir lieu à la fin de l’année 2017, début 2018, ont-ils indiqué samedi.

«Je crois que ce combat pourrait avoir lieu», a déclaré Mayweather sur la chaîne de télévision Showtime en marge du combat entre le Mexicain Leo Santa Cruz et le Nord-Irlandais Carl Frampton.

«Les gens veulent voir ce combat, donnons donc aux gens ce qu'ils réclament. Cela serait un bon show, (McGregor) est quelqu'un qui a du caractère comme moi», a indiqué Mayweather qui est resté invaincu durant toute sa carrière en 49 combats.

Celui qui était surnommé «Money», en référence à sa fortune estimée à 800 millions de dollars amassée sur les rings, réclament toutefois 100 millions de dollars pour ce combat.

Il n'a cette fois pas parlé d'argent et a répété à plusieurs reprises qu'il «espérait que ce combat soit finalisé».

De son côté, McGregor a déclaré sur le site internet spécialisé MMAFighting que «ce combat était plus qu'envisagé»: «On y travaille depuis un certain temps, c'est un combat que les gens veulent voir et que je veux disputer», a-t-il insisté.

«Je n'ai qu'un objectif, c'est d'affronter Floyd Mayweather (...) cela avance, mais ce n'est pas encore fait», a assuré McGregor.

Figure de proue de l'UFC, le principal organisateur de combats de MMA, l'Irlandais, âgé de 28 ans, compte à son palmarès 21 victoires contre trois défaites.

Dana White, lui, n’y croit pas

Les rumeurs d'un combat entre McGregor et Mayweather ont atteint les oreilles du grand patron de l’UFC, Dana White, qui a offert une réponse sarcastique pour les faire taire, samedi soir.

«Voici ce que je pense que les chances sont», a-t-il lancé d’emblée lors de la conférence de presse suivant le gala de samedi soir sur les ondes de FOX 23.

«À peu près les mêmes que moi qui a des chances de devenir le quart-arrière adjoint de Tom Brady, dimanche, au 51e Super Bowl!»